This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 06 janvier 2015 15:26

Hezbollah/"Futur": normalisation?

Hezbollah/"Futur": normalisation?
IRIB- Le Hezbollah et le Courant du "Futur", (Al-Mustaqbal),

se sont mis d'accord sur le soutien de la mise en œuvre d’un plan de sécurité sur la totalité du territoire libanais. La seconde séance de dialogue entre le Hezbollah et le Courant du "Futur" a eu lieu, lundi, à Aïn el-Tiné, le siège du chef du Parlement, Nabih Berry. «La seconde séance de dialogue entre le Hezbollah et le Courant du "Futur" avait pour thème la réduction de la tension confessionnelle, et de sérieux progrès ont été enregistrés, sur ce plan», peut-on lire, dans le communiqué, publié à l'issue de la réunion. Le directeur du bureau de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, Nader Hariri, le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, et le député Samir Jisr, ont représenté le Courant du "Futur", lors de cette séance, alors que l'adjoint politique du secrétaire général du Hezbollah, Hussein Khalil, le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, et le député Hassan Fadhlallah représentaient le Hezbollah, en présence du ministre des Finances, Ali Hassan Khalil. Quant au ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, il était là, en tant que caution du Président de la Chambre, Nabih Berri, qui le premier avait initié ce dialogue. Selon le communiqué, publié à l'issue de la réunion, les représentants des deux partis ont discuté de la réduction de la tension confessionnelle, et de sérieux progrès ont été enregistrés, sur ce plan. Par ailleurs, ils se sont mis d'accord sur le soutien de la mise en œuvre du plan de sécurité, sur la totalité du territoire libanais. A l'issue de la première rencontre, le 23 décembre, le Courant du "Futur" et le Hezbollah ont indiqué, dans un communiqué conjoint, être «prêts à entamer un dialogue sérieux et responsable autour des différents dossiers». La réunion entre les deux protagonistes avait, également, eu lieu à Aïn el-Tiné, en présence du Président du Parlement, Nabih Berri.  Le Chef du Courant patriotique libre, (CPL), le général Michel Aoun, avait souligné, dimanche soir, la "nécessité" du dialogue avec son rival, le Chef des Forces libanaises, Samir Geagea. "Nous devons tourner la page du conflit, mais ne pas l'oublier, afin d'éviter de répéter les erreurs du passé", a dit M. Aoun, lors d'une entrevue accordée à la chaîne Al-Jadid. "Tous les partis (politiques) ont le devoir de trouver une solution aux problèmes du pays, a ajouté le chef du CPL. La réussite du dialogue, initié par M. Geagea, dépend des intentions des parties concernées".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir