This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 18 décembre 2014 04:50

L’Etat indépendant palestinien reconnu par l’UE

IRIB- Le parlement européen a enfin reconnu le plan de l’Etat indépendant palestinien,

avec 498 voix pour, 88 contre et 11 abstentions. Simultanément la cour de Justice Européenne a tranché et décidé d’annuler l’inscription du Hamas sur la liste des organisations terroristes interdites par l’Union européenne. Depuis décembre 2001, l’Union Européenne avait classé le Hamas parmi les organisations terroristes, empêchant ainsi tout lien ou activité en Europe du Hamas ainsi que le gel de ses avoirs. Lancée à l'initiative des sociaux-démocrates, la résolution d'origine, qui demandait aux pays membres de reconnaître l'Etat palestinien sans y mettre de condition préalable, a évolué vers une formule plus neutre qui a obtenu le soutien du Parti populaire européen (PPE), premier groupe et principale formation de droite à Strasbourg. Le Parlement européen rejoint ainsi les initiatives similaires prises en Grande-Bretagne, en France, en Irlande ou en Espagne. Dans ce dernier pays, les parlementaires ont toutefois conditionné la reconnaissance de la Palestine à l’accès à une solution négociée avec Israël. Le Parlement européen précise, pourtant, que son « appui en principe la reconnaissance de l’Etat palestinien et la solution fondée sur deux Etats» «devrait aller de pair avec le processus de paix, qui devrait être remis en marche»… Or, les oppositions se manifestent encore de la part des amis d’Israël ! Pour le rappel, le 8 décembre dernier, l'Autorité Palestinienne obtenait le statut de membre observateur à la CPI. Si cela ne change rien à son statut de justiciable devant la CPI, l'effet symbolique, en revanche, est tout autre. Les haines déjà recuites ne tarderaient pas à resurgir avec les effets dévastateurs que l'on connaît de cette reconnaissance, c’est ce que les opposants à ce projet évoquent. Quant au Hamas qui ne figure plus sur la liste des organisations terroristes de l’UE, il s’est félicité de la décision. En tout état de cause, l’on sait bien que le mouvement palestinien avait bien été élu démocratiquement en 2006. Son élection avait cependant été contestée par Israël et ses alliés, dont l’Union européenne, qui ont alors frappé de lourdes sanctions les Palestiniens. Sans surprise, Israël s’est dit indigné de la récente décision de l’UE de reconnaître l’Etat indépendant palestinien et a exigé de l’UE qu’elle soit annulée. « Il semble que beaucoup trop (de gens) en Europe, où six millions de juifs ont été massacrés, n'ont rien appris », a réagi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. Ce retrait « est une décision légale et non une décision politique prise par les gouvernements de l'UE », qui « prendra en temps voulu les actions correctives appropriées, y compris un appel éventuel », a fait savoir la Commission européenne. Israël n'a en revanche été aucunement critiqué pour sa politique d'occupation qui s'aggrave en Palestine.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir