This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 19 novembre 2014 15:55

Sur l'attaque du 18 Novembre.....

IRIB-Beaucoup de personnes nous ont demandé de réagir
et donner notre opinion concernant l'attaque survenue ce Mardi 18 Novembre contre une synagogue, dans la Ville Sainte occupée.

Premièrement, certaines personnes n'ont de la compassion que pour les leurs. Quand des Palestiniens sont tués et massacrés, c'est à la limite s'ils ne se déplacent pas sur les plateaux de télévision pour affirmer que cela est normal ! Ils sont prêts à tout pour justifier les actes barbares de l'Entité Sioniste, allant jusqu'à déshumaniser les Palestiniens. (Puisqu'ils ne sont pas humains, ils peuvent subir toutes les horreurs !)

Deuxièmement, nous ne pouvons nous réjouir de la mort de qui que ce soit. Il n'y a rien de plus précieux qu'une vie. Par conséquent, aussi antisioniste que nous puissions être, nous avons de la compassion pour ces vies juives qui ont été enlevées, tout comme nous en avons pour chaque Palestinien tué par l'occupant. Cela étant dit, les Sionistes et leurs partisans refusent de se poser la question de la cause, mais préfèrent traiter les conséquences. Et la cause de tout cela est l'occupation illégale de la Palestine et les souffrances que les Sionistes font subir au quotidien à la population palestinienne ! Mais au lieu de contraire qu'ils sont eux-mêmes le problème, les Sionistes vont utiliser ces événements pour justifier leur politique.

Troisièmement, les deux camps sont en guerre l'un contre l'autre. Par conséquent, tous les coups sont permis. Les Sionistes bombardent et massacrent sans faire de distinction entre civils et militants armés, les Palestiniens lancent des roquettes, utilisent leurs véhicules pour rentrer dans la foule et poignardent des Juifs sans distinction. C'est une guerre, et chacun combat avec ses moyens. La guerre n'est jamais belle et il y a toujours des dommages collatéraux !

Quatrièmement, les gens s'émeuvent du fait que cette attaque a eu lieu dans un lieu de culte. Mais où sont-ils quand la mosquée Al-Aqsa est attaquée presque quotidiennement par des colons religieux qui affirment que puisque cette partie appartient au Mont du Temple, ils ont le droit d'y prier ? Où sont-ils lorsque la police sioniste ouvre le feu à l'intérieur et aux alentours de la mosquée Al-Aqsa ? Comment peuvent-ils exiger qu'on respecte leurs lieux de culte s'is ne respectent pas ceux des autres ?

Cinquièmement, nous considérons que cette attaque est un message supplémentaire venu du Ciel pour rappeler aux Sionistes, comme cela est écrit dans le Talmoud (Kéthoubbôth 111a), qu'à la suite de la transgression du décret de l'exil divinement imposé, D.ieu fera de nous des proies pour les nations. Ils voient d'eux-mêmes le mensonge selon quoi l'Entité Sioniste serait un lieu sûr où se réfugier ! PERSONNE ne peut se cacher de D.ieu ! Il avait annoncé que nous ne serions pas en sécurité si l'on transgressait les Trois Serments, et que ce serait pire en Terre Sainte qu'ailleurs ! (D'ailleurs, les Juifs sont statistiquement plus en danger en Terre Sainte que dans tout autre pays. Depuis la Seconde Guerre Mondiale, il y a plus de Juifs tués en Terre Sainte que dans n'importe quel autre pays. C'est une claque au visage du Sionisme qui se voulait un havre de paix.)

Sixièmement, nous lisons ceci dans le Midrosh Shîr HaShîrîm Rabboh 8:11 : « Lorsque Réish Laqqîdsh voyaient des Juifs de l'Exil se rassembler sur la palce du marché en `ÈrèsYisro`él, il leur disait : ''Eparpillez-vous1 ! Lorsque vous êtes montés, vous ne l'aviez aps fait comme un mur. Mais voici qu'à présent, vous formez un mur'' ». C'est-à-dire, lorsque ces Juifs avaient quitté leurs pays de l'exil pour s'installer en Terre Sainte, ils n'étaient pas venus nombreux. Mais pour finir, petits groupes par petits groupes, les Juifs de l'exil ont commencé à être trop nombreux en Terre Sainte. Par conséquent, on leur demandait de partir, car D.ieu nous a interdit d'être trop nombreux en Terre Sainte. Or, il y a beaucoup trop de Juifs actuellement en Terre Sainte, ce qui est une transgression du décret qui fait donc empirer les choses. Nous avons appris que trois des quatre victimes étaient d'ailleurs de nationalité américaine. Ils n'avaient rien à faire en Palestine occupée ! Nos Sages nous ont enseigné dans le Talmoud que le décret de l'exil était une grâce et un acte de bonté que D.ieu nous a fait. Si nous l'acceptons, très bien, sinon on en paiera les conséquences !

De nombreuses communautés Hassidiques situées dans la Ville Sainte occupée emploient des Palestuniens. Les principales raisons sont qu'ils coûtent moins chers, peuvent faire les travaux « minables » que les Juifs ne peuvent pas faire (parce qu'ils sont trop nobles), et parce qu'ils peuvent réchauffer leur nourriture pour Shabboth. Les Môsdôth (institutions) Hassidiques emploient des Arabes de façon à ce qu'ils puissent préparer la nourriture nécessaires pour le Qîddoush de Shabboth, de sorte que lorsque les hommes finissent de prier le Vendredi soir la nourriture sera déjà prête et bien chaude. En outre, divers employés Arabes nettoient également les synagogues.

Par exemple, la cuisine du Mossad (singulier de Môsdôth) de la Hassidouth Toldoth Aharon est remplie d'Arabes et un Mashgiah est là pour les surveiller. Mais tout cela pourrait bientôt changer à cause de l'attaque meurtrière d'hier.

L'un des deux Palestiniens responsables de l'attaque travaillait dans une petite épicerie près de la synagogue, et il paraîtrait que l'autre Palestinien impliqué dans l'attaque faisait partie du personnel de nettoyage de la synagogue. Notez que cela n'a pas encore été confirmé, et est une information à prendre au conditionnel.

Les Hassidouth Karlin-Stolin et Doushinsky ont annoncé qu'elles n'emploieront plus aucun Arabe, mais n'accepteront que des Juifs (voir ici). (Peut-être des « Juifs » laïcs et irréligieux pour faire la besogne qu'accomplissait les Palestiniens. En effet, les Juifs religieux sont trop purs pour se salir les mains !) Les Rebbes de ces deux communautés Hassidiques ont demandé de virer immédiatement tous les Arabes qui travaillent dans leurs Môsdôth respectives. D'autres communautés Hassidiques devraient leur emboîter le pas.

Le Karlin-Stolin Rebbe a affirmé qu'il était urgent de les virer sans perdre la moindre seconde, afin de retirer le danger immédiat pour la vie juive que représente leur présence actuelle au sein des Môsdôth de sa Hassidouth. Il a conclut en disant qu'il était conscient que les Môsdôth risquaient d'en pâtir étant donné que des Arabes sont employés dans de nombreux domaines du fonctionnement des Môsdôth (gardiens de sécurité, cuisiniers, livreurs, chauffeurs, concierges, etc.), mais que les répercussions financières ne pouvaient pas justifier de mettre en danger la communauté. (Voir ici.)

Si le Karlin-Stolin Rebbe tient tant que cela à ne pas mettre la communauté en danger, alors qu'elle l'est tous les jours en vivant illégalement en Palestine occupée, qu'il suive alors l'exemple de Réish Laqqîsh, et exige de ses Hassîdîm qu'ils quittent immédiatement la Palestine occupée et retournent d'où ils viennent, car ils créent un mur en Palestine occupée (c'est-à-dire, ils créent par leur immigration massive en Palestine occupée une inimitié entre les Juifs et les habitants non Juifs de Palestine). S'il tient tant à ne pas mettre la communauté en danger, qu'il suive alors les instructions données par le Satmar Rebbe זצ״ל  tout au long de VaYoel Moshe, et qu'il demande à la communauté de partir et rendre aux Palestiniens leurs terres.

Ils traitent des conséquences, mais font semblant de ne pas voir les causes ! Qui peut être béni par des transgressions de la Torah et une révolte contre les décrets de D.ieu (l'exil et la dispersion) ?

1 C'est-à-dire, retourner dans vous pays de l'exil.

 

Source : Sionisme vs Judaïsme

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir