This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 10 octobre 2014 17:09

P636, Al-Furqan (Le discernement), 70-73

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. Louange au prophète de la paix et de la clémence, le vénéré Mohammad, (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants).
Dans ce programme de la Voie de la lumière, nous vous présentons la lecture, la traduction et l'exégèse des versets 70 à 73 du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement).

Dans ce programme de la Voie de la lumière, écoutons d'abord les versets 70 et 71 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement), puis nous vous en donnerons la traduction :

إِلَّا مَن تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ عَمَلًا صَالِحًا فَأُولَـٰئِكَ يُبَدِّلُ اللَّـهُ سَيِّئَاتِهِمْ حَسَنَاتٍ ۗ وَكَانَ اللَّـهُ غَفُورً‌ا رَّ‌حِيمًا

Seront châtiés sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre ; ceux-là Dieu changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. (24:70)

وَمَن تَابَ وَعَمِلَ صَالِحًا فَإِنَّهُ يَتُوبُ إِلَى اللَّـهِ مَتَابًا

Et quiconque se repent et accomplit une bonne œuvre c'est vers Dieu qu'aboutira son retour. (24:71)

Dans le précédent programme, nous avons lu ensemble des versets de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) qui nous ont indiqué que les vrais serviteurs de Dieu, évitent de tout point et à tous égards certains péchés capitaux: les vrais croyants évitent l'associationnisme sous toutes ses formes et ne prennent aucune fausse divinité pour Dieu. Ils ne tuent pas, et n'ôtent pas la vie à leurs semblables, car comme l'indique ces versets, la vie est sacrée aux yeux du Seigneur. En effet, en Islam, il ne faut tuer personne sauf dans les cas prescrits par la religion, c'est-à-dire dans le cas de la légitime défense. Les vrais pieux évitent aussi la fornication qui est un très grand péché auquel Dieu réserve un double châtiment dans l'Au-delà. Cependant, dans les versets 70 et 71 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement), Dieu le Très-Haut dit à Ses Créatures qu'Il leur pardonnera leurs plus grands péchés, à conditions qu'ils se repentissent sincèrement et qu'ils accomplissent de bons actes pour se racheter et se faire pardonner. Dans ce cas, Dieu le Clément pardonnera leurs péchés et transformera leurs mauvais actes en bonnes œuvres.
Ces versets de la sourate XXV soulignent l'importance de la repentance qui peut devenir une véritable évolution pour qu'un pécheur se purifie et mérite la miséricorde de Dieu le Clément. En même temps, cette repentance sincère et profonde doit être accompagnée par un effort de réparation des fautes, des dégâts et des injustices commis envers les autres. C'est dans ce cas-là que la personne repentie pourrait espérer le pardon divin. Cela nous apprend que dans la religion musulmane, il n'y pas d'impasse même pour les personnes qui auraient commis les péchés capitaux. Dans ce sens, la repentance est une porte ouverte qui permet à l'homme de se retourner de nouveau vers son Créateur et espérer Son pardon. En outre, un vrai repentir est aussi une évolution intérieure qui transforme l'oppresseur en un homme juste, et le pécheur en un vertueux. Il a donc à la fois une valeur éducative et des efforts individuels et sociaux.
Ecoutons maintenant le verset 72 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

وَالَّذِينَ لَا يَشْهَدُونَ الزُّورَ‌ وَإِذَا مَرُّ‌وا بِاللَّغْوِ مَرُّ‌وا كِرَ‌امًا

Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages ; et qui, lorsqu'ils passent auprès d'une frivolité, s'en écartent noblement. (24:72)

Ce verset de la sourate XXV indique un autre trait de caractère des bons serviteurs de Dieu, ceux qui respectent les droits de leurs semblables et qui n'acceptent jamais de donner de faux témoignages qui pourraient bafouer les droits d'autrui. Ce verset indique aussi que les vrais serviteurs du Seigneur ne participent jamais aux réunions où les gens commettent des légèretés ou des péchés, car être présent à une telle réunion, et de telles fréquentations, sont pratiquement comme l'approbation des mauvais actes et des péchés. Le verset souligne aussi que les vrais serviteurs de Dieu s'écartent de la réunion des gens qui commettent des mauvais actes.
Ecoutons maintenant le verset 73 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

وَالَّذِينَ إِذَا ذُكِّرُ‌وا بِآيَاتِ رَ‌بِّهِمْ لَمْ يَخِرُّ‌وا عَلَيْهَا صُمًّا وَعُمْيَانًا

Ceux qui lorsque les versets de leur Seigneur leur sont rappelés, ne deviennent ni sourds ni aveugles. (24:73)

Ce verset de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) souligne que les vrais croyants se distinguent aussi par leur clairvoyance et leur profonde connaissance. Lorsque les versets du Coran leur sont rappelés, ils ne restent ni sourds ni aveugles, nous disent ce verset.
De même, les vrais croyants restent vigilants et clairvoyants face aux propos de ceux qui veulent les enduire à l'erreur et les égarer dans la perdition. Ils ne s'arrêtent pas à la signification apparente des versets du saint Coran, et ils cherchent le sens profond de la parole divine. Ce verset nous apprend donc que les vrais croyants fondent leur foi en Dieu sur la raison et la pensée.
Chers auditeurs, ici s'achève la Voie de la lumière d'aujourd'hui. La prochaine fois, nous vous présenterons la lecture et l'exégèse des quatre derniers versets du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement). D'ici là, nous vous confions, toutes et tous, à la garde de Dieu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir