This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 10 octobre 2014 16:58

P635, Al-Furqan (Le discernement), 64-69

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. Louange au prophète de la paix et de la clémence, le vénéré Mohammad, (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants).
Dans ce programme de la Voie de la lumière, nous vous présentons la lecture, la traduction et l'exégèse des versets 64 à 69 du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement).

Dans ce programme de la Voie de la lumière, écoutons d'abord les versets 64 à 66 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement), puis nous vous en donnerons la traduction :

وَالَّذِينَ يَبِيتُونَ لِرَ‌بِّهِمْ سُجَّدًا وَقِيَامًا

Les serviteurs du Tout Miséricordieux passent les nuits prosternés et debout devant leur Seigneur ; (24:64)

 وَالَّذِينَ يَقُولُونَ رَ‌بَّنَا اصْرِ‌فْ عَنَّا عَذَابَ جَهَنَّمَ ۖ إِنَّ عَذَابَهَا كَانَ غَرَ‌امًا

et disent : "Seigneur, écarte de nous le châtiment de l'Enfer". - car son châtiment est permanent. (24:65)

إِنَّهَا سَاءَتْ مُسْتَقَرًّ‌ا وَمُقَامًا

Quels mauvais gîte et lieu de séjour ! (24:66)

Dans le précédent programme, nous avons lu ensemble des versets de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) qui nous ont indiqué qu'aux yeux du Seigneur le pire vice des mécréants c'est qu'ils sont des gens arrogants et orgueilleux, tandis que la plus grande vertu qui caractérise les serviteurs véridiques du Seigneur c'est qu'ils s'écartent de l'arrogance et de l'orgueil. L'humilité est donc le trait de caractère le plus important d'un vrai croyant. Le serviteur véridique de Dieu reste humble et patient devant les arrogants qui l'insultent, et au lieu de se comporter avec eux avec violence, il les traite avec calme et dignité. Les versets 64 à 66 de la sourate XXV décrivent un autre trait de caractère des vrais serviteurs de Dieu. Les vrais croyants prient Dieu et se prosternent devant Lui pendant la nuit et se mettent debout pour louer le Créateur. Ils prient Dieu pour qu'Il leur donne la force de s'écarter des péchés et des vices pour mériter les récompenses du Seigneur dans l'autre monde, au lieu d'être jetés dans l'enfer à cause de leurs crimes et péchés. Dans ces versets, le saint Coran indique l'importance aux yeux du Seigneur de la prière de la nuit ou la prière nocturne.
La prière nocturne ne compte pas parmi les prières obligatoires des musulmans, mais le Coran et les enseignements religieux des Musulmans y accordent une très grande importance. Les prières nocturnes constituent une pratique cultuelle qui branche le cœur à Dieu le Très-Haut et le rend capable de vaincre les instigations de la vie périssable et de lutter contre son âme charnelle à un moment où les voix se calment, les yeux se ferment et les dormeurs se remuent sur leurs lits. C'est pourquoi les prières nocturnes constituent un paramètre qui permet de mesurer la sincérité de la détermination et les signes distinctifs des grandes âmes. Dieu a salué les prieurs de nuit et les a distingués des autres dans le verset 9 de la sourate 39 du noble Coran : « Celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et debout, prenant garde à l'Au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur. Dis : Sont- ils égaux ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? »
Les prières nocturnes font l'objet d'une forte recommandation prônée par le noble messager de Dieu, le vénéré Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) qui dit dans un hadith : « Adonnez-vous aux prières nocturnes car c'est une pratique de vos prédécesseurs pieux, un moyen de vous rapprocher de votre Seigneur, d'expier vos péchés, de vous en éloigner et de débarrasser votre corps de ses maladies. »
Ecoutons maintenant le verset 67 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

وَالَّذِينَ إِذَا أَنفَقُوا لَمْ يُسْرِ‌فُوا وَلَمْ يَقْتُرُ‌وا وَكَانَ بَيْنَ ذَٰلِكَ قَوَامًا

Ceux qui, lorsqu'ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu. (24:67)

Dans ce verset, le saint Coran décrit une autre vertu des vrais serviteurs de Dieu. Ce verset indique que lorsque les pieux dépensent leur argent, ils ne sont ni prodigues ni avares, et qu'ils tiennent au juste milieu. Cela veut dire que dans les affaires de ce bas monde, les vrais serviteurs de Dieu évitent l'excès. Quand ils dépensent de l'argent pour le confort et le bien-être de leur famille, ils évitent le luxe et un mode de vie caractérisé par de grandes dépenses consacrées à l'acquisition de biens superflus, par goût de l'ostentation et du plus grand bien-être. Mais ils font tout ce qui est nécessaire pour le bonheur de leurs proches.
Quand ils veulent faire de la charité et aider les nécessiteux, ils évitent encore l'excès. Ils ne sont pas avares, donnent de leur fortunes pour le bien-être de leurs semblables et gagner l'agrément du Créateur. Mais ils ne donnent pas autant qu'ils deviennent eux-mêmes dépendant de l'aide et du soutien des autres.
Ces exemples montrent que dans la vision coranique, le vrai croyant se distingue par la modération dans son comportement et dans ses actes.
Voici enfin les versets 68 et 69 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

وَالَّذِينَ لَا يَدْعُونَ مَعَ اللَّـهِ إِلَـٰهًا آخَرَ‌ وَلَا يَقْتُلُونَ النَّفْسَ الَّتِي حَرَّ‌مَ اللَّـهُ إِلَّا بِالْحَقِّ وَلَا يَزْنُونَ ۚ وَمَن يَفْعَلْ ذَٰلِكَ يَلْقَ أَثَامًا

Ceux qui n'invoquent pas d'autres divinités avec Dieu unique et ne tuent pas la vie que Dieu a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication, car quiconque fait cela encourra une punition, (24:68)

يُضَاعَفْ لَهُ الْعَذَابُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَيَخْلُدْ فِيهِ مُهَانًا

et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d'ignominie. (24:69)

Dans ces versets, le saint Coran énumère quelques péchés capitaux que les vrais serviteurs de Dieu évitent de tout point et à tous égards : les vrais croyants évitent l'associationnisme sous toutes ses formes et ne prennent aucune fausse divinité pour Dieu. Ils ne tuent pas et n'ôtent pas la vie à leurs semblables, car comme l'indiquent ces versets, la vie est sacrée aux yeux du Seigneur. Le verset souligne qu'il ne faut tuer personne sauf dans les cas prescrits par la religion, c'est-à-dire dans le cas de légitime défense. Les vrais pieux évitent aussi la fornication. Ces versets soulignent qu'il s'agit d'un très grand péché auquel Dieu réserve un double châtiment dans l'Au-delà. Et à celui qui commet ces trois grands péchés, c'est-à-dire celui qui est un associationniste qui tue et qui pratique la fornication, Dieu réserve le châtiment éternel dans l'enfer.
Chers auditeurs, ici s'achève la Voie de la lumière d'aujourd'hui. La prochaine fois, nous vous présenterons la lecture et l'exégèse d'autres versets du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement). D'ici là, nous vous confions, toutes et tous, à la garde de Dieu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir