This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 10 octobre 2014 16:47

P633, Al-Furqan (Le discernement), 56-59

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. Louange au prophète de la paix et de la clémence, le vénéré Mohammad, (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants).
Dans ce programme de la Voie de la lumière, nous vous présentons la lecture, la traduction et l'exégèse des versets 56 à 59 du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement).

Dans ce programme de la Voie de la lumière, écoutons d'abord les versets 56 et 57 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement), puis nous vous en donnerons la traduction :

وَمَا أَرْ‌سَلْنَاكَ إِلَّا مُبَشِّرً‌ا وَنَذِيرً‌ا

Or, Nous ne t'avons envoyé que comme annonciateur et avertisseur. (24:56)

قُلْ مَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ‌ إِلَّا مَن شَاءَ أَن يَتَّخِذَ إِلَىٰ رَ‌بِّهِ سَبِيلًا

Dis : "Je ne vous en demande aucun salaire pour moi-même. Toutefois, celui qui veut suivre un chemin conduisant vers son Seigneur est libre de dépenser dans la voie de Dieu". (24:57)

Dans le précédent programme, nous avons lu ensemble des versets de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) qui nous ont dit qu'au lieu d'adorer le Créateur, les mécréants s'inclinent devant les choses qui n'ont aucune influence sur leur existence. Ces faux dieux ne peuvent ni leur profiter ni leur nuire. Ils ne peuvent pas défendre les humains contre les dangers, et ils ne peuvent leur porter préjudice. Mais la mécréance imprègne l'esprit des infidèles et fait d'eux les alliés naturels des ennemis du Seigneur.
Dans les versets 56 et 57 de la sainte sourate « AL-Forqan » (Le Discernement), Dieu le Très haut S'adresse à Son noble messager, le vénéré Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) que sa mission prophétique consistait à être annonciateur et avertisseur. Le messager de Dieu transmet donc le message du Créateur aux gens et les appelle à la foi et à la soumission au Seigneur, en les avertissant contre le châtiment que Dieu réserve aux rebelles et aux méchants. Mais au bout de compte, ce sont les gens eux-mêmes qui choisissent leur chemin entre le bien et le mal. Le verset indique aussi que le messager de Dieu ne demande aucun salaire aux gens pour leur avoir indiqué le chemin de la vertu et du salut éternel, mais les gens peuvent, s'ils le souhaitent, dépenser leurs fortunes sur le chemin de Dieu.
Voici maintenant le verset 58 de la sourate XXV du noble Coran :

وَتَوَكَّلْ عَلَى الْحَيِّ الَّذِي لَا يَمُوتُ وَسَبِّحْ بِحَمْدِهِ ۚ وَكَفَىٰ بِهِ بِذُنُوبِ عِبَادِهِ خَبِيرً‌ا

Et place ta confiance en Le Vivant qui ne meurt jamais. Et par Sa louange, glorifie-Le. Il suffit comme Parfait Connaisseur des péchés de Ses serviteurs. (24:58)

Le messager de Dieu ne compte ni sur le soutien des gens qui l'entourent, ni sur les richesses de ce monde. Le verset 58 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) souligne que le prophète de l'Islam ne se confie qu'à Dieu le Très-Haut, car en dehors du Seigneur tout est condamné à la faiblesse, à l'imperfection et à l'anéantissement. Dans ce verset coranique Dieu le Très-Haut est présenté comme le vivant qui ne meurt jamais. En se fiant à Dieu, l'homme se lie à la source infinie de la puissance et de la vie. C'est comme une goutte d'eau qui rejoint un immense océan et qui s'unit avec lui. Le devoir de l'homme envers son Créateur est de Lui faire louange et de L'adorer. Dieu est Celui qui connaît mieux que l'homme lui-même ses imperfections et ses faiblesses. C'est Lui qui peut indiquer à l'homme le bon chemin du salut et de la vertu. Celui qui se confie à Dieu se lie donc à la source infinie de la sagesse tandis que les gens qui rejettent la foi, s'égarent dans la perdition de l'ignorance et périront dans les ténèbres. Ces versets indiquent aussi que les croyants ne doivent pas essayer de connaître les faiblesses et les péchés des autres. Car ils n'ont pas le droit de juger leurs semblables, car le seul et vrai juge est Dieu Lui-même qui connaît parfaitement tout ce qui se passe dans le cœur de Ses créatures.
Voici enfin le verset 59 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْ‌ضَ وَمَا بَيْنَهُمَا فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَىٰ عَلَى الْعَرْ‌شِ ۚ الرَّ‌حْمَـٰنُ فَاسْأَلْ بِهِ خَبِيرً‌ا

C'est Lui qui, en six jours, a créé les cieux, la terre et tout ce qui existe entre eux, et le Tout Miséricordieux S'est établi ensuite sur le Trône. Interroge donc qui est bien informé de Lui. (24:59)

Dieu est la source de la puissance. Il a créé l'Univers, les cieux, la terre et tout ce qui existe entre eux en six jours, d'après ce verset coranique. La création de l'Univers est un signe de la miséricorde infinie du Seigneur qui a voulu donner l'existence à ce qui n'existait pas avant. Dieu le Très-Haut a donc une puissance parfaite et domine entièrement l'univers de la création. Ce verset indique que Dieu S'établit sur Son trône et dirige l'univers et tout ce qui y existe, et rien n'échappe à Son autorité. Le monde est géré par les lois qui indiquent l'immense miséricorde du Seigneur pour Ses créatures. Tous les êtres profitent de la clémence divine ; les humains, qu'ils soient croyants ou mécréants bénéficient tous de la miséricorde de Dieu le Très-Haut. Ils profitent tous des bienfaits de Dieu. A la fin de ce verset, Dieu appelle l'humain à contempler l'univers de la création et d'y chercher la source de la science et de la sagesse. Car si l'homme se pose cette question, il trouvera d'innombrables réponses dans l'univers qui lui montreront que cette source infinie est Dieu.
Selon les exégètes du Livre saint, ce verset de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) souligne que la création de l'Univers s'est réalisé progressivement et que le monde n'est pas apparu tel qu'il est aujourd'hui de manière soudaine.
Chers auditeurs, ici s'achève la Voie de la lumière d'aujourd'hui. La prochaine fois, nous vous présenterons la lecture et l'exégèse d'autres versets du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement). D'ici là, nous vous confions, toutes et tous, à la garde de Dieu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir