This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 10 octobre 2014 16:29

P630, Al-Furqan (Le discernement), 45-49

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. Louange au prophète de la paix et de la clémence, le vénéré Mohammad, (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants).
Dans ce programme de la Voie de la lumière, nous vous présentons la lecture, la traduction et l'exégèse des versets 45 à 49 du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement).

Dans ce programme de la Voie de la lumière, écoutons d'abord les versets 45 et 46 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement), puis nous vous en donnerons la traduction :

أَلَمْ تَرَ‌ إِلَىٰ رَ‌بِّكَ كَيْفَ مَدَّ الظِّلَّ وَلَوْ شَاءَ لَجَعَلَهُ سَاكِنًا ثُمَّ جَعَلْنَا الشَّمْسَ عَلَيْهِ دَلِيلًا

N'as-tu pas vu comment ton Seigneur étend l'ombre ? S'Il avait voulu, certes, Il l'aurait faite immobile. Puis Nous lui fîmes du soleil son indice. (24:45)

ثُمَّ قَبَضْنَاهُ إِلَيْنَا قَبْضًا يَسِيرً‌ا

Puis Nous la saisissons pour la ramener vers Nous avec facilité. (24:46)

Dans le précédent programme, nous avons lu ensemble des versets de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) qui nous parlaient du comportement des mécréants envers le messager de Dieu et des croyants. A partir du verset 45 commence une série de versets portant sur la création de l'Univers.
Dans les versets 45 et 46, le saint Coran appelle les gens à regarder attentivement les ombres et méditer leur formation. L'ombre est une zone sombre créée par un corps opaque qui intercepte les rayons d'une source lumineuse, par exemple le soleil. Le verset souligne le déplacement de cette zone sombre au cours de la journée, au rythme du déplacement apparent du soleil dans le ciel. Dieu dit que s'Il l'avait voulu, Il aurait pu empêcher ce mouvement et faire de l'ombre une zone fixe et immobile, ce qui est une allusion directe au mouvement des corps céleste sur leurs orbites. Dans ces versets, le saint Coran fait allusion à l'alternance du jour et de la nuit. Ces versets donc apprennent donc que la contemplation des phénomènes naturels est une voie pour connaître le Créateur.
Ecoutons maintenant le verset 47 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ اللَّيْلَ لِبَاسًا وَالنَّوْمَ سُبَاتًا وَجَعَلَ النَّهَارَ‌ نُشُورً‌ا

Et c'est Dieu qui vous fit de la nuit un vêtement, du sommeil un repos et qui fit du jour un retour à la vie active. (24:47)

La nuit est le moment durant lequel les êtres humains se reposent. Si les gens ne parviennent pas à dormir durant deux nuits, il devient difficile pour eux de se concentrer et leur marge d'erreur augmente. S'ils sont privés de sommeil durant trois nuits de suite, ils commenceront à avoir des hallucinations et auront des difficultés à réfléchir logiquement. La nuit est un temps fait pour se reposer aussi bien pour les êtres humains que pour les autres êtres vivants. De nombreuses activités qui ont lieu le jour, se ralentissent dans la nuit et ont ainsi un temps de repos.
Voici les versets 48 et 49 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) :

وَهُوَ الَّذِي أَرْ‌سَلَ الرِّ‌يَاحَ بُشْرً‌ا بَيْنَ يَدَيْ رَ‌حْمَتِهِ ۚ وَأَنزَلْنَا مِنَ السَّمَاءِ مَاءً طَهُورً‌ا

Et c'est Lui qui envoya les vents comme une annonce précédant Sa miséricorde. Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante, (24:48)

لِّنُحْيِيَ بِهِ بَلْدَةً مَّيْتًا وَنُسْقِيَهُ مِمَّا خَلَقْنَا أَنْعَامًا وَأَنَاسِيَّ كَثِيرً‌ا

pour faire revivre par elle une contrée morte, et donner à boire aux multiples bestiaux et hommes que Nous avons créés. (24:49)

Dans les versets précédents, le saint Coran a évoqué l'alternance du jour et de la nuit et des bienfaits de ce phénomène naturel dans la vie des humains et de tous les êtres humains, les versets 48 et 49 de la sourate XXV parlent des bienfaits du mouvement de l'air, du vent et de la pluie qui tombe du ciel.
Ces versets soulignent que le premier stade de la formation de la pluie est le vent. Il est intéressant de savoir que jusqu'au début du XXe siècle, la seule relation que l'on connaissait entre le vent et la pluie était que le vent poussait les nuages. Mais les découvertes de la météorologie moderne ont démontré le rôle "fécondant" des vents dans la formation de la pluie, rôle auquel font allusion plusieurs versets coraniques. Cette fonction fécondatrice du vent se produit de la manière suivante : à la surface des océans et des mers, d'innombrables bulles d'air sont formées par l'écume. Au moment où ces bulles jaillissent en des milliers de minuscules particules, d'un centième de millimètre de diamètre, elles sont projetées dans l'air. Ces particules, qu'on appelle aérosols, se mélangent à la poussière apportée par les vents, et sont transportées jusqu'aux couches supérieures de l'atmosphère par les vents. A ce niveau, elles entrent en contact avec la vapeur d'eau, laquelle se condense autour des particules et se transforme en gouttelettes d'eau. Ces gouttelettes d'eau s'assemblent d'abord pour former des nuages, puis tombent sur la Terre sous forme de pluie. Comme on l'a vu, les vents « fécondent » la vapeur d'eau flottant dans l'air avec les particules qu'ils transportent depuis la mer, et finalement contribuent à la formation des nuages de pluie. Ces verstes indiquent ensuite que la pluie qui tombe du ciel donne vie aux terres mortes, et que l'eau est la source de la vie pour les humains et tous les êtres vivants.
Chers auditeurs, ici s'achève la Voie de la lumière d'aujourd'hui. La prochaine fois, nous vous présenterons la lecture et l'exégèse d'autres versets du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement). D'ici là, nous vous confions, toutes et tous, à la garde de Dieu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir