This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 28 septembre 2014 07:36

P626, Al-Furqan (Le discernement), 27-30

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. Louange au prophète de la paix et de la clémence, le vénéré Mohammad, (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants).

Dans ce programme de la Voie de la lumière, nous vous présentons la lecture, la traduction et l'exégèse des versets 27 à 30 du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement).

Dans ce programme de la Voie de la lumière, écoutons d'abord les versets 27 à 29 de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement), puis nous vous en donnerons la traduction :

وَيَوْمَ يَعَضُّ الظَّالِمُ عَلَىٰ يَدَيْهِ يَقُولُ يَا لَيْتَنِي اتَّخَذْتُ مَعَ الرَّ‌سُولِ سَبِيلًا

Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira : "Hélas pour moi ! Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager ! (25:27)

يَا وَيْلَتَىٰ لَيْتَنِي لَمْ أَتَّخِذْ فُلَانًا خَلِيلًا

Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris "un tel" pour ami ! (25:28)

لَّقَدْ أَضَلَّنِي عَنِ الذِّكْرِ‌ بَعْدَ إِذْ جَاءَنِي ۗ وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِلْإِنسَانِ خَذُولًا

Il m'a, en effet, égaré loin du rappel de Dieu et du Coran, après qu'il me soit parvenu". Et le Diable déserte l'homme après l'avoir tenté. (25:29)

Dans notre précédent programme nous avons lu ensemble des versets de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) qui nous ont décrit l'état dans lequel se trouveront les mécréants et les croyants dans l'Au-delà. Tandis que les premiers se trouveront dans un état de regret et de remords permanent et seront châtiés pour leur désobéissance et péchés, les vrais serviteurs du Seigneur seront logés dans le paradis céleste.

Les versets 27 à 29 de la sourate XXV disent qu'au jour du jugement dernier, les injustes regretteront leur mécréance et souhaiteront revenir dans le bas monde pour corriger leurs erreurs et suivre le chemin que leur indiquait le grand messager de Dieu, le vénéré Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants). Ils regretteront aussi d'avoir prendre pour ami des égarés qui les ont conduits vers leur perdition. Ils regretteront d'avoir passé leur vie sur la terre dans l'ignorance, l'égarement et l'oubli du message divin et du saint Coran. Ce jour-là, ils verront comment le diable les lâche et les abandonne, en les méprisant, après les avoir tentés.

En réalité, Satan n'a aucun pouvoir sur les humains. La seule chose dont il est capable est de tenter les hommes qui se font perdre eux-mêmes par le péché. Satan n'a pas le pouvoir de faire perdre directement les hommes, mais il se sert de différents moyens. Dans ces versets, le saint Coran insiste sur les  effets nuisibles de la fréquentation de mauvais gens que les hommes considèrent souvent comme « amis ». Ces faux amis sont en réalité de vrais ennemis qui conduisent les gens vers le mal. Ces mauvaises fréquentations sont donc considérées, dans la logique coranique, comme les instruments du diable. Ces versets de la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement) nous apprennent que l'être humain est toujours sous l'influence de son environnement social. La fréquentation de mauvais gens détruira tout ce que l'individu,  peut apprendre de ses parents ou à l'école. Selon un hadith prophétique, le meilleur ami est celui dont la rencontre rappelle Dieu,  dont la parole augmente le savoir, et dont le comportement rappelle la résurrection et le retour vers le Créateur.

Ecoutons maintenant le verset 30 de la sourate XXV du noble Coran :

وَقَالَ الرَّ‌سُولُ يَا رَ‌بِّ إِنَّ قَوْمِي اتَّخَذُوا هَـٰذَا الْقُرْ‌آنَ مَهْجُورً‌ا

Et le Messager dit : "Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée !" (25:30)

Dans ce verset, le noble Coran lance un grand avertissement aux Musulmans. Au jour du jugement dernier, le noble messager de Dieu, le vénéré Mohammad (que le salut de dieu soit sur lui et sur ses descendants) s'adressera à Dieu le Très-Haut pour reprocher aux Musulmans d'avoir délaissé le Coran.

Mais il faut souligner que cet avertissement ne concerne pas uniquement les Musulmans, mais l'humanité tout entière. Cependant, le reproche vise essentiellement les gens qui font partie de la communauté islamique. Les Musulmans lisent le saint Coran et se disent respectueux des ordres divins inscrits dans le Livre. Cependant, il arrive souvent que les croyants ne respectent pas vraiment les enseignements de la religion dans leur vie quotidienne. Les Musulmans respectent le Livre saint, mais ils oublient qu'ils doivent diriger leur existence vers les enseignements sacrés de l'Islam, et ne pas se contenter d'une foi verbale. La foi doit pénétrer leur cœur et guider toute leur existence. C'est dans le Coran qu'ils doivent essayer de trouver les réponses à leurs questions, et les solutions à leurs problèmes. En outre, ces versets nous apprennent qu'au jour du jugement dernier, le coran sera un critère important du jugement. A quel point chaque fidèle organise-t-il sa vie en conformité avec les enseignements coraniques ?

Les Musulmans prennent-ils réellement le Coran comme le guide de leur vie spirituelle et de leur vie matérielle ? Etablissent-ils leur vie familiale et conjugale d'après les enseignements du Livre saint ? Respectent-ils les principes coraniques dans leur vie socioprofessionnelle ? Le système économique des sociétés musulmanes est-il respectueux des enseignements du Coran ? Si la réponse à ces questions est négative, les Musulmans feront très certainement l'objet du reproche du noble messager de Dieu, le vénéré Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), dans l'Au-delà.

Chers auditeurs, ici s'achève la Voie de la lumière d'aujourd'hui. La prochaine fois, nous vous présenterons la lecture et l'exégèse d'autres versets du chapitre XXV du noble Coran, la sainte sourate « Al-Forqan » (Le Discernement). D'ici là, nous vous confions, toutes et tous, à la garde de Dieu.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir