This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 31 juillet 2007 16:12

Interview 8

Q: Le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi a fustigé le fonctionnement de l'UA.

Quelle en est la raison?

 

R: Même si M. Kadhafi est un habitué des provocations, cependant les critiques qu'il a émises à l'encontre de l'UA sont relativement justifiées. Et ce ne pas un hasard, on ne peut que constater que l'UA a échoué dans bon nombre de ses missions. Il est vrai qu'elle a manqué de financement, elle a beaucoup manqué de coordination, donc malheureusement le colonel Kadhafi a un peu raison.

 

Q: Le dirigeant libyen, veut maintenant passer à une autre organisation beaucoup plus ambitieuse en proposant la création des Etats-Unis d'Afrique. Ce projet est-il réalisable?

 

R: A mon avis son projet d'Etats-Unis d'Afrique est voué à l'échec s'il implique la fin de la souveraineté des Etats africains. Car je ne vois pas beaucoup de chefs d'Etat africains qui veuillent renoncer à la souveraineté de leurs pays. Cela ne me semble pas réaliste. Il ne faut pas retenir cette partie de son discours, car ç mon avis cette idée n'est pas viable. En revanche, accueillir les critiques et faire fonctionner les choses autrement, oui. Il y a des choses concrètes dans son discours.

 

Q: Peut-on dire que les déclarations de M. Kadhafi sont une sorte de provocation pour mieux faire fonctionner les institutions de l'UA?

 

R: On peut penser les choses de cette façon, d'autant plus qu'il est habitué à ce type de provocations. Il aurait peut-être voulu provoquer les chefs d'Etat africains. Il faut dire également, que certains chefs d'Etat africains lui dépendent financièrement, et ils vont soutenir son idée, car ils ne souhaitent pas  critiquer un donateur aussi généreux que la Libye, mais de là à dire qu'il va y avoir cessation de l'UA et création des Etats-Unis d'Afrique, sincèrement je ne crois pas.

 

Q: Au niveau des populations africaines, le dirigeant libyen veut présenter de lui, une image de panafricaniste, a-t-il réussi?

 

R: Je pense qu'il a déjà réussi au niveau des populations africaines, notamment dans les pays africains à majorité musulmane, car c'est un généreux donateur. C'est son côté positif. Dans les pays africains à majorité chrétienne, c'est peut-être moins facile, cependant, dans ces pays aussi, les gens sont sensibles aux aides de la Libye.

Plus dans cette catégorie : « Interview 9 Interview 7 »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir