This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 16 août 2015 15:09

L'armée syrienne: Résistance, face au terrorisme

IRIB- «L’armée syrienne considère, comme son devoir, la protection du peuple syrien contre le danger du terrorisme» a affirmé Fayçal Meqdad, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères.

«Depuis le début du déclenchement des troubles, l’armée syrienne s’est engagée à protéger la vie des civils, face aux courants takfiris-terroristes et aux complots de l’Armée syrienne libre, (ASL), dirigée par la coalition des opposants syriens résidant à l’étranger», a affirmé Fayçal Meqdad, lors de sa rencontre, à Damas, avec Stephan O’Brien, Coordinateur de Nations Unies aux affaires humanitaires. «L’objectif de la visite, en Syrie, est d’examiner les efforts déployés par les Nations Unies, dans le domaine des aides aux déplacés et de suivre de près leur situation», a précisé Stephan O’Brien. Depuis 2011, la Syrie est en proie à des affrontements imposés par l’Occident, dans le but d’éliminer ce pays, considéré comme la ligne de front, face au régime sioniste, du Front de la Résistance. Les catastrophes humanitaires, le génocide, l’errance, la destruction du Patrimoine culturel, en Syrie, ont transformé ce pays, qui, jusqu’à 4 ans, auparavant, était considéré, comme le berceau du tourisme et du Patrimoine culturel des siècles précédents, en un pays brûlé et dévasté par la guerre. Au cours de ces 4 dernières années, la Syrie était, d’une part, le théâtre d’affrontements et de troubles internes, sur ses frontières, et de l’autre, aux prises avec les sanctions économiques unilatérales contre son peuple. Alors que l’imposition de la crise, en Syrie, a déplacé des millions de personnes et mis en berne son économie, l’imposition de sanctions à ce pays est en contradiction flagrante avec la Charte des Nations Unies, pour ce qui est de porter secours aux réfugiés. Le peuple syrien paie, depuis 4 ans, le prix des complots occidentaux, commandités par les Etats-Unis. En donnant un aspect politique aux questions humanitaires, l’Occident a aggravé la crise syrienne, tandis qu’en empêchant les secours des Nations Unies aux zones sinistrées par la guerre, elle cherche à dresser le peuple devant les dirigeants de ce pays. Alors que 4 ans se sont écoulés, depuis le déclenchement de la guerre sanglante, en Syrie, non seulement, les objectifs des Occidentaux ne se sont pas réalisés, mais encore, certains groupes armés opposés à la Syrie ont déposé les armes, refusant de continuer leur guerre sanglante contre le peuple syrien. Récemment, en réponse à une question posée par un journaliste occidental de savoir comment l’armée syrienne a pu, jusqu’à présent, résister, face à toutes sortes de complots internes et étrangers, un colonel de l’armée syrienne s’est exprimé en ces termes : "L’armée n’a que 2 options : ou bien elle doit lutter, ou bien elle doit se résigner à un lourd échec". Or, alors que certains experts occidentaux sont étonnés de la résistance de l’armée syrienne, pendant les 4 ans de crise, en Syrie, certains analystes considèrent la résistance et la défense du sol de la Patrie, comme les facteurs du succès de l’armée syrienne.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir