This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 15 août 2015 04:28

L’opération de l’armée libanaise pour éradiquer les terroristes

L’opération de l’armée libanaise pour éradiquer les terroristes
IRIB- Dans la nouvelle vague de l’opération anti-terroriste de l’armée libanaise visant à rehausser le coefficient sécuritaire dans divers points du pays, des centaines de présumés membres des groupes terroristes ont été arrêtés.
L’armée libanaise a émis un communiqué, dans lequel elle a expliqué ses programmes pour combattre les groupes terroristes, ajoutant que lors de l’opération conjointe de ces derniers jours des forces de la police et de l’armée dans diverses régions libanaises, plus de 2.500 personnes accusés d’implications dans les attentats terroristes et les crimes organisés, ont été interpelées. Selon ce communiqué, des centaines de ressortissants étrangers figurent parmi les personnes arrêtées dont la plupart sont entrées sur le sol libanais, dans le but d’effectuer des opérations terroristes. Dans le même temps, la police libanaise a annoncé que, lors de l’attentat terroriste du jeudi soir, contre un restaurant dans la région de Jebel Mohsen, à proximité de Tripoli, dans le nord du Liban, trois personnes ont été blessées. Après l’éclatement de la crise en Syrie et l’infiltration des groupes terroristes au Liban, la région de Jebel Mohsen est durant ces quatre dernières années la scène de nombreux attentats terroristes, visant à semer la zizanie entre divers ethnies et groupes libanais. Dans ce contexte, le bureau général de la sécurité publique libanaise a fait allusion, dans un communiqué, à la découverte d’un plan du groupe terroriste Daech qui aurait tenté de se servir d’un élément mercenaire en vue de s’infiltrer dans les rangs de cette instance libanaise. Selon le communiqué du bureau général de la sécurité publique libanaise, grâce à la vigilance de cette instance, des membres liés à Daech ont été interpellés. Les forces de sécurité libanaises avaient déjà démantelé un réseau d’espionnage, lié au groupe terroriste takfiri du Front Al-Nosra, à l’aéroport de Beyrouth. Selon une autre dépêche en provenance des régions frontalières d’Ersal, Ras Baalbek et du Qalamoun, non loin de la frontière libano-syrienne, dans la foulée de l’opération conjointe des forces syriennes et des combattants du Hezbollah libanais contre les groupes terroristes takfiris de Daech et du Front Al-Nosra, plusieurs terroristes ont été tués et leurs positions ont été contrôlées par les forces syriennes et du Hezbollah. Les hauteurs d’Ersal et les régions environnantes, comme le plus important chemin pour le transfert des forces et des équipements aux terroristes actifs en Syrie et au Liban sont, depuis août dernier, le théâtre d’intenses affrontements entre les militaires syriens, libanais, les combattants du Hezbollah, et les éléments takfiris armés, liés à Daech et au Front Al-Nosra. En août dernier, lors des plus lourds combats qui ont été la prélude à d’autres affrontements à Ersal, 14 soldats libanais ont été tués et 86 autres blessés et au moins 22 militaires ont été enlevés. Une centaine de terroristes ont perdu la vie, lors des combats à Ersal.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir