This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 03 août 2015 04:56

Que se passe-t-il au Yémen ?

Que se passe-t-il au Yémen ?
IRIB- Pour la deuxième journée consécutive, le Yémen était dimanche 2 juillet, le théâtre des manifestations en condamnation des attaques saoudiennes contre le pays ainsi que contre le silence significatif de la Communauté mondiale notamment de l’ONU vis-à-vis des crimes saoudiens.
Les habitants de Raymah, dans l’ouest du Yémen, ont manifesté dimanche après-midi, ayant à leurs rangs des responsables des organes de la société civique, les personnalités politiques et les notables des tribus. A l’issue de la manifestation à Raymah, un communiqué a été émis, selon lequel les Al-e-Saoud sont considérés comme l’ennemi de l’oumma arabo-islamique et complices du régime sioniste. Des manifestations semblables ont également eu lieu, samedi, dans les provinces d’Al-Jawf dans le nord, d'Al-Hudaïda dans l’ouest et d'Al-Hajjh dans le nord du Yémen, pour dénoncer les attaques saoudiennes contre le Yémen et le mutisme de la Communauté internationale vis-à-vis des mesures interventionnistes de Riyad. Poursuivant leurs attaques contre le Yémen, malgré toutes les protestations, les chasseurs saoudiens s’en prennent toujours à cette terre. Ils ont à plusieurs reprises bombardé la base aérienne d’Al-Aned dans la province de Lahijj. Les avions de combat saoudiens ont également bombardé plusieurs endroits à Saada, dans le nord du Yémen simultanément à quoi les forces de l’armée et des forces populaires ont pris pour cible de leurs missiles, quelques positions militaires d l’Arabie à Najran, ville dans le sud de l’Arabie. Les forces yéménites ont lancé une vingtaine de missiles de des dizaines d’obus de mortier contre la base militaire d’Al-Maazab à Jizan.
Entre temps, les sources militaires à Aden, dans le sud, ont fait part de l’arrivée d’armes et d’équipements militaires saoudiens dans cette ville pour soutenir les terroristes d’Al-Qaïda et des mercenaires saoudiens liés au président démissionnaire fugitif, Abd Rabbo Mansour Hadi. Une source au commandement de la zone militaire 4 du Yémen a annoncé que les équipements militaires saoudiens envoyés à destinations des terroristes à Aden, comprenaient des chars et des blindés. En dépit des agissements de l’Arabie et de ses mercenaires dans une partie d’Aden, Ahmed al-Junaïd, haut membre du mouvement d’Ansarullah a affirmé dimanche qu’une grande partie des endroits importants de la province d’Aden est sous le contrôle de l’armée et des comités populaires. Ahmed al-Junaïd a précisé, au sujet de la visite inopinée de Khaled Bahah, Premier ministre du gouvernement démissionnaire yéménite, à Aden, qu’elle visait à suggérer à l’opinion publique arabe, la victoire et l’avancée des éléments liés au président fugitif ainsi qu’à camoufler les échec à répétition des Al-e-Saoud et de leurs mercenaires aussi bien sur le front du nord que sur le territoire saoudien. Les médias saoudiens ont cherché ces dernières semaines à suggérer à l’opinion publique mondiale que la situation sécuritaire à Aden est rassurée et contrôlée par les éléments liés à Mansour Hadi, le président fugitif alors que la ville est toujours la scène de conflits entre ces derniers et les forces yéménites.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir