This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 01 août 2015 17:26

Les premiers pas de l’Europe, pour lever les sanctions anti-iraniennes

Les premiers pas de l’Europe, pour lever les sanctions anti-iraniennes
IRIB- Après la conclusion des négociations nucléaires

entre l’Iran et les grandes puissances, à Vienne, l’Union européenne fait, maintenant, les premiers pas, pour supprimer les sanctions imposées à la République islamique d’Iran.L

’UE a retiré de la liste de ses sanctions deux compagnies pétrolières iraniennes, selon la BBC. Il s'agit de la première mesure prise par l’UE, depuis la conclusion de l’accord nucléaire, à Vienne. Le Conseil des ministres de l’UE a indiqué, vendredi, qu’il avait ratifié la première phase des procédures juridiques, pour appliquer le plan global d’action commune. La compagnie d’opération et de gestion "Petropars" et la compagnie d’ingénierie des ressources "Petropars" avaient, déjà, déclaré qu’il n’existait pas de preuves suffisantes, pour les maintenir, sur la liste des sanctions. Ces deux compagnies font partie d’un groupe, qui extrait du gaz naturel du champ Pars-Sud. Elles avaient laissé, en mai dernier, une requête d’appel, auprès du tribunal de l’UE, qui les a, finalement, retirées de la liste des sanctions, suite au feu vert du Conseil européen. La Cheffe de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, avait salué, mardi dernier, un «nouveau chapitre», dans les relations avec l'Iran, à l'occasion de sa première visite, à Téhéran, effectuée, moins d'un mois, après la conclusion d'un accord nucléaire historique. La visite de Mme Mogherini est survenue, à la veille de celle de Laurent Fabius, la première, depuis 12 ans, d'un ministre français des Affaires étrangères, en République islamique d'Iran. Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé, lundi 20 juillet, l'accord passé à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances du groupe 5+1, sur l'encadrement du programme nucléaire de Téhéran. Les quinze membres du Conseil de sécurité ont adopté, à l'unanimité, la résolution. Une décision, qui ouvre la voie à une levée des sanctions visant Téhéran, contrepartie des limites acceptées, pour son programme nucléaire. La décision du Conseil de sécurité était historique, parce que c’est la première fois qu’un dossier, placé sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies, est clos, sans un affrontement armé, et via la diplomatie. Depuis l'entrée en fonction du 11ème gouvernement, plusieurs délégations européennes se sont rendues, en Iran. Ces visites ont commencé par celle de Mme Emma Bonino, ministre italienne des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, qui s'est déplacé, le mercredi 29 juillet, à Téhéran, et, à présent, on attend l’arrivée d’une haute délégation espagnole. Depuis la formation du gouvernement du Président Hassan Rohani, les relations entre l’Iran et l’Espagne ont connu des changements concrets, et, actuellement, un processus de développement accru des relations bilatérales, dans les domaines politique, économique et culturel, est en train de prendre forme, d’autant plus qu’on peut dire qu’on assiste à l’avènement d’une nouvelle ère, dans les relations Madrid/Téhéran. Cette nouvelle ère a commencé, l’année dernière, avec la visite, à Téhéran, de José Manuel Garcia Margallo, le ministre espagnol des Affaires étrangères, et avec la visite, à Madrid, effectuée, cette année, par Mohammad-Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, elle a atteint son apogée. Actuellement, ces changements sont en train d’être accomplis, avec la visite, à Téhéran, de 3 ministres espagnols, car il n’est jamais arrivé que 3 ministres-clés européens, à savoir, le ministre de l'Industrie, de l'Energie et du Tourisme et le ministre du Développement se déplacent, simultanément, en Iran. Et ce, alors qu’une délégation de PDG et de représentants de 40 à 50 entreprises espagnoles accompagnera ces 3 ministres. Cette visite revêt une importance économique, toute particulière.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir