This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 31 juillet 2015 16:22

Nucléaire: Obama appelle les Américains à s'exprimer

IRIB- Les attaques des courants extrémistes et des sionistes contre l'accord nucléaire avec l'Iran étant montées d'un cran,
le président américain, Barack Obama a demandé aux citoyens américains de faire entendre au Congrès leur protestation. Lors d'un contact téléphonique avec les groupes défenseurs de cet accord, Barack Obama a souligné comment l'AIPAC avait alloué 20 millions de dollars aux campagnes contre l'accord nucléaire et il a évoqué les pressions exercées par les détracteurs l'accord, qui se sont précipités vers les bureaux des congressistes. L'appel lancé, entre temps, par Barack Obama aux Américains de contacter les congressistes et leur annoncer leur avis, témoigne certes des pressions des lobbies de l'opposition qui cherchent à conduire à l'échec l'accord signé par 7 pays du monde et qui est soutenu par les 15 membres permanents du Conseil de sécurité ainsi que les 28 membres de l'UE. Pourtant, la coalition républicaine/likoudienne s'attèle sérieusement à lancer une guerre, au sens vrai du terme, contre la Maison Blanche et la demande de la Communauté mondiale, pour détruire l'accord nucléaire avec l'Iran. C'est en effet après l'échec des efforts des Républicains américains et du Premier ministre israélien dans le sens de faire arrêter le processus des négociations Iran/5+1, que les opposants ont pris pour cible de leurs attaques les congressistes, et surtout les dubitatifs du camp démocrate, souhaitant ainsi provoquer ces Démocrates contre le président et barrer la route au règlement diplomatique de l'affaire nucléaire iranienne. Il y a certainement des efforts parallèles à ceux de la coalition républicaine/likoudienne, déployés par les partisans de l'accord nucléaire avec l'Iran. Entre autres, Nancy Pelosi, chef de la minorité démocrate de la Chambre des représentants a jugé un chef-d'œuvre diplomatique, l'accord avec l'Iran. On dit par ailleurs, que ces partisans de l'accord Iran/5+1, ont demandé, à travers quelque 71.000 Emails et 64.000 contacts téléphoniques, aux membres du Congrès de refuser de rejeter cet accord. A noter que si 144 seuls députés de la Chambre des 435 représentants et 24 sénateurs des 100 membres du Senat, se joignent à la Maison Blanche, les Républicains ne seront plus capables de faire annuler le veto d'Obama. Or, le président Barack Obama souhaite qu'avec l'appel lancé aux citoyens américains, il puisse s'attirer l'avis des dubitatifs et des opposants au sein de son propre parti. Il n'a que 47 jours pour sauver le plus grand acquis de la politique étrangère de son gouvernement. D'ici le 17 septembre, si jamais Obama n'arrive pas à faire surmonter l'accord nucléaire des barrières et obstacles du Congrès, il subirait, non seulement, un revers politique cuisant mais aussi son gouvernement se transformerait, aux yeux de ses alliés en un pays qui n'est plus digne de confiance !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir