This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 30 juillet 2015 16:05

La République centrafricaine saura-t-ellle surmonter la crise ?

La République centrafricaine saura-t-ellle surmonter la crise ?
IRIB- En Centrafrique, le pays prépare la prochaine élection présidentielle, fixée le 18 octobre prochain. Le recensement électoral est en cours, en province. Il a commencé, le 26 juillet, et est censé durer un mois, et pourrait, sans doute, être prolongé.
Les élus locaux et nationaux sont chargés de sensibiliser les habitants à l’inscription électorale, pour pouvoir voter. Dans la capitale, le recensement a, déja, eu lieu, du 29 juin au 27 juillet dernier, sans obtenir le succès escompté.Les élections présidentielles centrafricaines d’octobre prochain ont enregistré; mardi; leur première candidature féminine, celle de la prophétesse; Valentine Modamet, Présidente de l’Organisation chrétienne, «Les Parvis». Mme Modamet a, officiellement, annoncé sa candidature, à la prochaine élection présidentielle, à l’occasion d’un point de presse, au siège de l’Organisation des Femmes centrafricaines, (OFCA), mardi, à Bangui.
«Il me paraît opportun de ne plus, seulement, parler, sans être écouté, mais de me lever et de chercher, comme Néhémie, la solution à ce pays, par les voies de l’Eternel», a déclaré Mme Modamet.
Par ailleurs, deux casques bleus de la MINUSCA ont été, grièvement, blessés", dans un accrochage avec des hommes armés, dans l'Ouest de la Centrafrique, près de la frontière camerounaise, a-t-on appris, mercredi, auprès de la gendarmerie locale. "Deux soldats onusiens du Bangladesh, escortant des véhicules, en direction de la frontière avec le Cameroun, ont été, grièvement, blessés, lundi, dans des heurts, survenus à Béloko entre eux et des hommes armés, non identifiés", a déclaré un officier de la gendarmerie, sous couvert d'anonymat. "On ignore, dans quelles circonstances exactes, ces heurts ont éclaté. Selon certains témoins, il s'agissait d'un groupe d'individus armés, (...) qui ont ouvert le feu sur les soldats onusiens, entraînant la riposte de ces derniers", a-t-il poursuivi. Selon une source proche des forces internationales, "les deux blessés ont été transférés, à Bangui, par hélicoptère, où ils sont soignés". Par ailleurs, "des éléments camerounais de la force onusienne ont été déployés, dans la zone, pour sécuriser les véhicules, en partance de Bangui, pour la frontière camerounaise", a ajouté cette source. Les camionneurs centrafricains et camerounais desservant le corridor Bangui-Garoua-Boulaï, (Cameroun), avaient arrêté le trafic, la semaine dernière, pour protester contre les exactions des groupes armés, malgré les escortes fournies par le contingent onusien.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir