This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 25 juillet 2015 17:37

Le "Grand Satan" oubliera-t-il son iranophobie?

Le "Grand Satan" oubliera-t-il son iranophobie?
IRIB- Un jour après la visite du secrétaire américain à la Défense,
Ashton Carter, en Arabie saoudite, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubaïr, a répété les mots et les termes des responsables américains, après la conclusion des négociations nucléaires entre l’Iran et les 5+1, à Vienne.en s'alignant sur la politique israélo-américaine, le chef de la diplomatie saoudienne a accusé l’Iran de soutenir le terrorisme, dans la région, et a exprimé les inquiétudes de Riyad envers la politique régionale de la République islamique d’Iran.
Ses déclarations font partie du projet d’iranophobie de l’Occident et de ses alliés régionaux, alors que le secrétaire américain à la Défense s'est rendu, dans plusieurs pays du Moyen-Orient, afin de rassurer les alliés de Washington, quant aux conséquences de la conclusion des négociations nucléaires avec l’Iran, dans le cadre du Plan global d’action commune.
Il est intéressant de savoir, aussi, que le régime bahreïni, qui réprime ses citoyens, depuis plus de quatre ans, se met au diapason avec les Etats-Unis et l’Arabie saoudite, pour accuser l’Iran d’intervention, dans les affaires intérieures de Bahreïn. Le but de toutes ces déclarations est clair : les Etats-Unis et leurs alliés, dans la région, veulent suggérer que le calme et la stabilité ne seront pas rétablis, au Moyen-Orient, tant que la puissance iranienne ne sera pas contenue. Autrement dit, ils veulent propager l’idée d’une quelconque inquiétude, quant au rôle régional de l’Iran, tandis que leur vraie crainte est de se voir de plus en plus isolés, notamment, après la conclusion des négociations nucléaires entre l’Iran et les grandes puissances.
Les rideaux tombent et la vérité voit le jour : ils ne peuvent plus accuser l’Iran de tous les maux du Moyen-Orient, tandis qu’ils sont, eux-mêmes, responsables de la propagation du terrorisme takfiri et de l’insécurité, dans la région.
Les opinions publiques de la région et du monde attendent la réponse à trois questions importantes : Pourquoi le régime sioniste maintient-il, en tout impunité, son arsenal nucléaire, qui menace toute la région ?
Pourquoi faut-il permettre à l’Arabie saoudite de continuer ses agressions militaires contre le Yémen, de propager la violence et l’extrémisme et de perturber le marché mondial de l’énergie ?
Et pourquoi le régime bahreïni continue-t-il d’accuser l’Iran, au lieu d’appliquer des réformes démocratique internes ?
Les régimes dictatoriaux de la région se voient de plus en plus vulnérables et s’inquiètent de leur effondrement inévitable, en raison de leur inefficacité interne. Les dirigeants des Etats-Unis font de fausses promesses à leurs alliés traditionnels, dans la région, mais la Maison Blanche sait très bien que les problèmes de ces régimes sont beaucoup plus profonds. Pourtant, Washington ne rate pas l’occasion de vendre plus d’armes et d’équipements militaires à ces pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir