This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 23 juillet 2015 14:26

Jean-Yves le Drian entame une grande tournée africaine

IRIB- Centrafrique, Congo, Egypte, Djibouti: le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian s'est envolé, mercredi soir, pour une longue tournée, en Afrique, qu'il arpente, et où il a noué des relations étroites, depuis sa prise de fonction, en 2012.
De jeudi à lundi, M. Le Drian, parfois, surnommé "ministre de l'Afrique", visitera les troupes françaises et discutera avec les dirigeants de ces pays de problèmes variés: transition politique, attaques terroristes, matériel militaire... Plusieurs des étapes étaient envisagées de longue date, mais Jean-Yves Le Drian a été bloqué, en France, par la prolongation des débats, sur la loi de programmation militaire, finalement, adoptée vendredi. En Centrafrique, il fera le point sur le désengagement progressif du contingent français de l'opération "Sangaris", passé de 1.700 à, environ, 800 hommes. "Si la météo le permet, il ira en province, pour voir les dernières troupes se retirer, puisque l'idée est d'avoir un dispositif concentré, à Bangui", a expliqué son entourage. Le renversement, en mars 2013, du Président centrafricain, François Bozizé, par une rébellion, à dominante musulmane, la Séléka, avait plongé cette ex-colonie française, dans le chaos, et la plus grave crise de son histoire, depuis son indépendance, en 1960. Pour enrayer les massacres entre communautés musulmanes et chrétiennes, la France avait déployé l'opération "Sangaris", en décembre 2013. Après de nombreuses pressions internationales, une autorité de transition avait été mise en place, en janvier 2014. Après plusieurs reports, (la première date envisagée était novembre 2014), et dans un contexte, toujours, hautement, instable, elle vient de fixer la tenue des élections présidentielles et législatives au 18 octobre. Jean-Yves Le Drian fera le point sur ce processus avec la Présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba Panza, puis, ira au Congo, pour faire de même avec le Président Denis Sassou Nguesso, qui joue le rôle de médiateur, chez son voisin. Le ministre français changera, ensuite, totalement de sujet, au Caire, où il discutera de la crise libyenne avec le Président Abdel Fattah al-Sissi, avec qui il entretient de bonnes relations.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir