This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 22 juillet 2015 17:28

Accord de Vienne en débat en Iran....

Accord de Vienne en débat en Iran....
IRIB- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Seyed Abbas Araqchi a déclaré que conformément à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, la durée de la vérification du programme nucléaire iranien est de dix ans.
Lors d’une conférence de presse mercredi à Téhéran, M Araqchi qui était un haut membre de la délégation iranienne lors des négociations nucléaires avec les grandes puissances, a ajouté qu’il est peu probable que les Etats-Unis exige que la durée de la vérification des activités nucléaires iraniens sont prolonger de 10 à 15 ans, car le Conseil de sécurité de l’ONU a souligné dans sa nouvelle résolution que cette durée est fixée pour une période de 10 ans. « La RII n’acceptera pas non plus qu’après la fin de cette période de dix ans, une nouvelle résolution du Conseil de sécurité impose une autre période de cinq ans pour la vérification des activités nucléaires iraniennes, car cela est contraire à l’accord conclu entre Téhéran et les grandes puissances », a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.
Seyed Abbas Araqchi a ajouté que le ministère iranien des Affaires étrangères déterminera un mécanisme précis pour faire le suivi de l’application des accords conclus dans le cadre du Plan global d’action commune, étant donné la grande importance de cette affaire pour la République islamique d’Iran.
En ce qui concerne la sortie du dossier nucléaire iranien de l’article 7 de l’agenda du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique, le vice-ministre des Affaires étrangères a déclaré que cela se réalisera naturellement à la fin de cette période de dix ans fixée pour la vérification des activités nucléaires iraniennes.
Dans une autre partie de ses propos, M. Araqchi a évoqué les efforts de certains lobbies aux Etats-Unis pour entraver le processus de l’application des accords conclus dans le cadre du Plan global d’action commune entre l’Iran et les six grandes puissances, mais il a ajouté que le texte du Plan global d’action commune et le texte de la résolution 2231 du Conseil de sécurité sont tout à fait clair, et que la partie iraniennes n’accepterait plus aucune demande des Etats-Unis en dehors de ce mécanisme.
Interrogé sur les récentes déclarations du président des Etats-Unis, Barack Obama, qui avaient répété ses allégations non fondées concernant un quelconque soutien de Téhéran au terrorisme, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que les responsables iraniens savent très bien que la conclusion des négociations nucléaires entrer l’Iran et les grandes puissances ne changera pas la politique hostile des Etats-Unis à l’encontre de la République islamique d’Iran.
« L’Iran ne changera pas sa politique dans la région et ses positions envers l’arrogance mondiale ou envers ses amis et alliés. Nous avons toujours dit que les accords nucléaires ne portaient que sur la gestion d’un seul dossier dans les relations entre Téhéran et les Etats-Unis, et que cela ne signifie aucunement une normalisation politique entre l’Iran et les Etats-Unis », a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Seyed Abbas Araqchi.
En ce qui concerne la visite du site militaire de Parchin et l’acceptation du protocole additionnel au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), Araqchi a déclaré qu’en ce qui concerne les questions restées en suspens entre l’Iran et l’AIEA, certains ont eu tort de les liées aux affaires militaires dites « PMD ». « En outre un nouvel accord a été signé récemment entre l’Iran et l’AIEA pour déterminer une feuille de route dont le but est résoudre progressivement ces problèmes. Quant au protocole additionnel au TNP, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que c’est une affaire qui sera examinée à l’avenir, en ajoutant que l’Iran s’engagera de manière volontaire à son application dès le premier jour de l’application de l’accord nucléaire avec les grandes puissances. « Ce que les membres de l’équipe des négociateurs iraniens a obtenu lors des pourparlers avec les grandes puissances, était le résultat du soutien du Guide suprême de la Révolution islamique, ses directives et la détermination des lignes rouges de la politique générale de la république islamique d’Iran », a déclaré Seyed Abbas Araqchi.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir