This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 19 juillet 2015 04:54

Washington met en garde Moscou!!

Washington met en garde Moscou!!
IRIB- Washington a mis en garde Moscou contre les répercussions de l'intensification du conflit, dans l'Est de l'Ukraine.
Lors d'une émission télévisée, la secrétaire d'État adjointe américaine, Victoria Nuland, a affirmé qu'une escalade des heurts et conflits, au Donbass, dans l'Est de l'Ukraine, augmentera les pressions américaines contre la Russie et les opposants au gouvernement actuel de l'Ukraine. "La Maison Blanche a, déjà, consacré 150 millions de dollars à l'entraînement militaire" des forces ukrainiennes, tandis que 300 parchutistes de la brigade 173 héliportée de l'armée US se sont déployés, sur le terrirtoire ukrainien, selon Nuland. La mise en garde américaine intervient, alors que les Etats-Unis entendent et oeuvrent, eux-mêmes, pour entraîner les forces militaires ukrainiennes. Le général Ben Dodges, un des commandants militaires américains, en Europe, a annoncé, la semaine dernière, l'intention de son pays de poursuivre cette formation des forces ukrainiennes, annonçant, une fois, achevé l'entraînement des forces du ministère de l'Intérieur, son intention de lancer, en automne, l'opération de la formation des forces de l'armée ukrainienne. Ce qui a été, vivement, critiqué par la Russie, qui le qualifie de facteur de l'intensification de l'istabilité, dans la région. Or, a contrario des allégations américaines, démentant l'envoi d'armes, en Ukraine, Kiev a, récemment, demandé à Washington, de renforcer sa puissance militaire, afin de faire face aux opposants pro-russes, en livrant des armes, dont des missiles anti-char "Javelin". Il est vrai qu'au cours de ces deux dernières années, la Russie et les Etats-Unis se sont de plus en plus éloignés l'un de l'autre, vu de profonds différends, qui sont apparus entre eux, depuis le jour, où la Russie a commencé à soutenir l'annexion de la Crimée au sol russe et les opposants anti-gouvernement. Certes, ces différends ne sont pas apparus, sans générer des répercussions négatives, pour l'économie, aussi bien européenne et russe, qu'états-unienne. N'oublions pas, en passant, que les problèmes de l'Ukraine viennent de la convoitise euro-américaine, qui cherchait à inciter l'Ukraine à rejoindre une Union avec les puissances occidentales, lui promettant des aides économiques. Or, Washington, qui prétend s'opposer à l'intervention russe, dans les affaires internes de l'Ukraine, a, lui même, une présence considérable, sur ce territoire, et soutient, d'ailleurs, le gouvernement. En tout état de cause, la Communauté mondiale cherche une solution censée mettre fin à la crise, en Ukraine. S'inscrivent, dans ce même cadre, la réunion, vendredi dernier, des présidents russe, ukrainien et français et la chancelière allemande, sur la crise ukrainienne, réunion, dont une partie considérable a été consacrée à l'amendement de la Constitution et à la structure du gouvernement ukrainien, ainsi qu'à la tenue des élections locales, au Donbass et à la reconstruction économique et sociale de Donetsk et Lougansk.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir