Imprimer cette page
jeudi, 09 juillet 2015 15:32

Conclusion de l'accord nucléaire, jeudi soir ??

IRIB- L’accord nucléaire sera-t-il conclu, jeudi soir ?
Les nouvelles, qui viennent de la capitale autrichienne n’indiquent pas, encore, avec certitude, la conclusion d’un accord définitif, mais elles soulignent que les espoirs sont de plus en plus forts.
Certains diplomates proches des négociations disent que les chances de la conclusion d’un accord final, jeudi soir, est de 50%. Les ministres des Affaires étrangères des pays européens, qui sont membres du groupe 5+1, sont revenus, à Vienne, mercredi soir. Ils ont participé, jeudi, à des réunions très intenses portant sur les questions qui restent, encore, non-résolues. Pourtant, certaines sources disent que le processus du dialogue nucléaire pourrait être prolongé, encore, une fois, jusqu’au 13 juillet.
Les déclarations du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, ont attiré l’attention des médias, car il a dit que la finalisation de l’accord nucléaire entre l’Iran et les six grandes puissances ne dépend que de quelques mots : «quelques oui et quelques non», a dit le chef de la diplomatie russe.
Les réunions sont très intenses et se tiennent les unes après les autres. Malgré la difficulté du travail, les sources diplomatiques, à Vienne, disent que les pourparlers se tiennent, dans un climat «amical», car tout le monde s’accorde sur le fait qu’il faut qu’il y ait un accord. Les discussions continuent à huis clos, et les diplomates témoignent que, de temps en temps, le ton monte, dans la salle, où se déroulent les pourparlers.
Certaines sources disent que des mots un peu durs auraient été échangés, mercredi, entre la patronne de la politique étrangère de l’Union européenne, Mme Federica Mogherini, et le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zari, Mogherini disant aux négociateurs iraniens : «Si ça continue comme ça, nous devrions, peut-être, nous quitter et rentrer chacun chez soi».
Le chef de la diplomatie iranienne aurait répondu : «Avant de partir, il faut apprendre, une fois pour toutes, à ne pas menacer les Iraniens».
En tout état de cause, on dirait bien que le train des pourparlers est arrivé à la dernière station, et qu’il est temps, maintenant, de s'attendre à l’un de ces trois scénarii :
Selon le premier scénario, il est possible que les négociations aboutissent à la finalisation de l’accord nucléaire entre l’Iran et les 5+,1 jeudi soir, c’est-à-dire, le dernier délai fixé au 10 juillet.
Le deuxième scénario est celui de la prolongation des pourparlers, pour quelques jours supplémentaires, pour arriver à un résultat final.
Et le dernier scénario est celui d’une impasse définitive, en raison du maximalisme de la partie américaine et le non-respect des lignes rouges, définies, dès le début, par la partie iranienne. La réalisation de ce troisième scénario signifie, sans doute, l'échec définitif des négociations, ce qui ne sera, certainement, d'aucun intérêt, pour le gouvernement américain, ni pour sa politique extérieure, et ni dans sa rivalité intérieure avec les Républicains, car la Maison Blanche sera considérée comme responsable de l’échec du dialogue nucléaire avec l’Iran.
Les diplomates iraniens et les représentants des 5+1 disent, clairement, que tout le monde a intérêt à conclure un accord nucléaire définitif, et ils se disent, ouvertement, pour la réalisation du premier ou du deuxième scénario. En effet, plusieurs sources, à Vienne, disent, avec beaucoup de certitude, que l’accord nucléaire pourrait être finalisé, jeudi soir.
Cependant, tout le monde sait que l’annonce de la conclusion d’un accord final n’est que le début d’une longue route et que les deux parties, dès la signature de l’accord, devront faire preuve de leur détermination, lorsqu'il s’agira de l’application de l’accord et de la vérification du respect de son contenu, par toutes les parties.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir