This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 08 juillet 2015 17:18

Fin du nouveau tour des négociations du groupe de contact sur l’Ukraine

Fin du nouveau tour des négociations du groupe de contact sur l’Ukraine
IRIB- Les membres du groupe de contact sur l’Ukraine se sont réunis de nouveau pour trouver un mécanisme pour résoudre la crise dans l’Est de ce pays, mais leur discussion n’a abouti à aucun résultat.
L’émissaire spécial de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a émis l’espoir que le prochain tour des pourparlers qui devra avoir lieu le 21 juillet à Minsk aura des meilleurs résultats. Le groupe de contact est composé des représentants de l’OSCE, de l’Ukraine et de la Russie, ainsi que les représentants des opposants des régions de l’Est de l’Ukraine. Le but de ces négociations est de favoriser l’application du cessez-le-feu dans le cadre des accords de Minsk II qui devaient s’appliquaient depuis février 2015. Cependant depuis cette date, cet accord de cessez-le-feu a été violé à plusieurs reprises. Les accords de Minsk II porte aussi sur la nécessité du retrait d’armes lourdes des lignes de contacts entre les forces militaires ukrainiennes et les opposants prorusses.
Selon les estimations de l’Organisation des Nations unies, depuis le début de la crise interne de l’Ukraine en avril 2014, 6.500 personnes ont été tuées dans ce pays. Par ailleurs, le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré dimanche que les Ukrainiens doivent mettre fin à la crise dans leur pays par le dialogue et les moyens pacifiques. Il a ajouté que cela constitue aussi l’une des priorités de son gouvernement. Cependant, le président Petro Porochenko a souligné que Kiev n’est pas prêt à accéder à la paix et à la fin des affrontements à n’importe quel prix, et il a exclu l’idée de la division du territoire ukrainien. Il a donc insisté sur la nécessité de la défense de la sécurité nationale, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de son pays. Il a ajouté que les forces armées ukrainiennes sont tout à fait prêtes à défendre le pays face aux agressions étrangères. Or, ses déclarations interviennent alors que l’année dernière la Crimée s’est rattachée à la Russie, et que les régions de l’Est ukrainiennes sont le théâtre d’affrontements armés entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses, soutenus par Moscou. Dans le même temps, l’Ukraine a pu faire des pas vers l’adhésion à l’union européenne. Dans ce sens, le Sénat des Pays-Bas vient d’approuver l’accord de la convergence entre l’Ukraine et l’Union européenne. Cet accord est un document qui est conclu entre l’Union européenne et des pays non membres et porte sur le partenariat privilégié dans les divers domaines politiques, commerciaux, culturels, sociaux et sécuritaires. En France, l’assemblée nationale a approuvé ce document en juin. Cet accord a été déjà approuvé par 21 des 28 pays membres de l’Union européenne. Cet accord a été signé entre Bruxelles et Kiev le 27 juin 2014. Kiev souhaite que les autres pays membres de l’Union européenne l’approuvent jusqu’en 2016. Ce document porte, entre autres, sur le libre-échange entre l’Ukraine et l’Union européenne et pourra être mis en vigueur dès le 1er janvier 2016.
Par ailleurs, le président du Parlement européen, Martin Schultz, a estimé qu’il serait encore difficile de fixer une date pour l’adhésion officielle de l’Ukraine à l’Union européenne. Lors de sa visite en Ukraine, lundi, il a déclaré à la presse que les pays qui ont de graves problèmes sécuritaires et des crises internes auront du mal à adhérer à l’Union européenne avant le règlement de leurs problèmes internes. Cependant, le président ukrainien, Petro Porochenko annonce que les réformes s’appliquent très rapidement dans ce pays, et que l’Ukraine correspondra bientôt aux normes de l’adhésion à l’Union européenne. Il a espéré que son pays devient membre de l’Union européenne avant 2025.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir