This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 06 juillet 2015 05:16

Yémen: la rue conteste l'Arabie et l'ONU

Yémen: la rue conteste l'Arabie et l'ONU
IRIB- Le peuple yéménite a encore une fois manifesté dimanche, en guise de protestation contre les frappes saoudiennes et l'inertie de l'ONU et d'autres instances internationales envers la tragédie humaine qui se passe dans ce pays.
La haute commission de la Révolution du Yémen souligne, dans un communiqué de presse, que l'objectif du peuple à travers les manifestations est de dénoncer l'agression saoudienne contre le pays, appelant le Secrétaire général de l'ONU et les responsables des instances internationales à agir pour sauver le Yémen de la tragédie humanitaire, dont l'agression saoudienne est directement responsable. L'indifférence de l'ONU à la situation humanitaire ô combien déplorable au Yémen n'est pas allée, certes, sans provoquer les critiques sérieuses des groupes politiques et du peuple yéménite. L'émissaire spécial de l'ONU au Yémen, Ismaël Ould Cheikh est attendu à Sanaa pour parler du cessez-le-feu et de la reprise des négociations de Genève. Auparavant, les groupes politiques participant à la réunion de Genève ont annoncé dans un communiqué, émis samedi lors d'un point de presse à Sanaa, que la poursuite des frappes saoudiennes contre le Yémen, contredit les règles internationales et qu'aucun pays n'a le droit d'agresser l'intégrité territoriale du Yémen et déclarer la guerre, sous de faux prétextes. Le communiqué insiste sur le droit du peuple yéménite à se défendre face aux agressions incessantes de l'Arabie et plaide pour les efforts internationaux en vue d'arrêter les frappes saoudiennes contre le Yémen et d'acheminer des aides humanitaires surtout des denrées alimentaires, des médicaments et du carburant. Les Yéménites exigent aussi que les assassins du peuple comparaissent devant les tribunaux internationaux. Il est vrai que l'ONU, au cours des attaques saoudiennes contre le Yémen, a préféré la passivité, pour n'être que le témoin des crimes de guerre commis par le régime saoudien. Or, les groupes yéménites prônent un dialogue interyéménite sans une quelconque intervention étrangère. Entre temps, la mort du commandant de la force d l'Air saoudienne, la désobéissance des pilotes, le black-out sur la mort de plus de 2300 militaires saoudiens et l'annonce par l'ONU de la situation humanitaire urgente au Yémen sans oublier le fait que les forces terrestres saoudiennes sont paralysées à Najran, Jizan et sur les zones frontalières, ont tous et tout conduit les responsables du régime saoudien à réviser leur politique à propos de la guerre contre le Yémen et à en trouver une solution. Simultanément, une délégation d'Ansarallah qui s'est rendue à Oman, annonce dimanche dans un communiqué, qu'un certain nombre de groupes politiques yéménites s'employaient à faire échouer les négociations. Quoiqu'il en soit, la fin immédiate du blocus du Yémen constitue l'exigence actuelle des Yéménites pour que les aides humanitaires arrivent enfin dans le pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir