This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 04 juillet 2015 04:20

Le Kremlin dénonce la nouvelle stratégie du Pentagone

Le Kremlin dénonce la nouvelle stratégie du Pentagone
IRIB- La publication, par le Pentagone, de la nouvelle stratégie militaire des Etats-Unis a suscité la vive réaction négative de Moscou.
Le Kremlin a critiqué la nouvelle stratégie militaire des Etats-Unis, notamment parce que ce document a présenté la Russie comme une menace contre la sécurité nationale des Etats-Unis, et a proposé au gouvernement américain à se préparer à contrer la menace russe.
A ce propos, le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov a déclaré qu’à présent une nouvelle version du document de la stratégie pour la sécurité nationale de la Russie est élaborée, et que dans ce document, Moscou prendra, de son côté, des mesures qui s’imposent face aux menaces potentielles contre sa sécurité nationale.
Quant à la nouvelle stratégie militaire des Etats-Unis, dont le texte a été publié par le Pentagone, le porte-parole du Kremlin a estimé que ce document ne pourrait point aider les Etats-Unis à normaliser ses relations avec la Russie. « Par contre, ce document est un message de confrontation directe et évidente, et fait croire que cette approche se poursuivra à l’avenir », a ajouté Dimitri Peskov.
Il paraît que la réaction de la Russie à la publication du nouveau document de la stratégie militaire des Etats-Unis est, en grande partie, due au fait que pour Moscou, les Etats-Unis sont déterminés à continuer leur approche hostile contre la Russie. En réalité, les Russes croient qu’après l’aggravation de la crise en Ukraine, le camp occidental, dirigé par les Etats-Unis, a adopté une approche hostile et manifestement offensive contre la Russie. Dans ce sens, la publication du nouveau document de la stratégie militaire des Etats-Unis par le Pentagone est considérée à Moscou comme une nouvelle preuve de cette hostilité.
A présent, l’OTAN et les Etats-Unis sont en train d’installer leurs forces militaires et leurs armements lourdes dans plusieurs pays de l’Europe de l’Est, à la porte de la Russie, c’est-à-dire, surtout la Pologne et les pays baltes. La crise de l’Est de l’Ukraine et la confrontation des Etats-Unis et de l’Union européenne contre la Russie ont bouleversé la donne et ont mis fin au climat de paix et de coexistence qui dominait le Vieux continent depuis la fin de la Guerre Froide, notamment en ce qui concerne les relations entre l’Occident et la Russie.
Lors du sommet de l’OTAN en 2014, les dirigeants des pays européens se sont entendus de former une force de réaction rapide pour faire face aux « menace russe » en Europe de l’Est. Par ailleurs, les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN qui s’étaient réunis en juin 2015, ont pris d’autres mesures contre ce qu’ils ont qualifié d'« offensive russe ». Parmi ses mesures, il faut évoquer la décision de l’OTAN d’augmenter le nombre d’effectifs de ses forces de réaction rapide de 13.000 à 40.000, et l’installation des unités blindées, notamment des chars d’assaut près des frontières de la Russie.
Moscou estime que l’adoption d’une approche hostile contre la Russie aura des conséquences négatives sur le plan militaire, et imposera aussi de nouvelles pressions financières sur les pays européens, membres de l’OTAN. D’après le Kremlin, la concentration de l’OTAN sur une rivalité avec la Russie, pourrait, selon le Kremlin, détourner l’attention de l’OTAN d’autres menaces comme le terrorisme et le narcotrafic. Moscou estime que le nouveau document de la stratégie militaire des Etats-Unis est un retour manifeste des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux à la Guerre Froide, et n’aura d’autres résultats que l’intensification des tensions, la course aux armements et l’éventualité du déclenchement de nouvelles guerres.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir