This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 03 juillet 2015 17:23

Syrie: Riyad change de cap? !

Syrie: Riyad change de cap? !
IRIB – Paniquée par la montée en puissance
des terroristes de Daech dans la région et les conséquences dangereuses qui pourraient en résulter, l’Arabie saoudite semble avoir renoncé au renversement du gouvernement syrien.Selon le journal Rai Al-Youm, dans une lettre adressée au Président égyptien, à l’occasion de la récente attaque terroriste contre le Sinaï, le Roi d'Arabie saoudit, Salman Ben Abdelaziz a annoncé que son pays resterait aux côtés du Caire, « pour combattre tout ce qui met en danger la sécurité et la stabilité de l’Egypte ». Le Roi d’Arabie saoudite parle des relations amicales avec l’Egypte, alors que les liens entre les deux pays sont plutôt ternis, depuis que Riyad a changé de position envers le Caire, marquant un penchant clair pour les Frères musulmans, et ce, avec l’adhésion du régime saoudien au camp turco-qatari. Beaucoup d’indices confirment maintenant que les responsables saoudiens ont changé d’approche envers l’affaire syrienne. Ces derniers disent qu’il faut privilégier la lutte contre Daech et cette volte-face intervient après que le front intérieur saoudien a été pris pour cible, avec des explosions contre les mosquées chiites à Qatif et Dammam et qui se sont ensuite propagées au Koweït. La poursuite des avancées de Daech et l’intensification de ses opérations en Arabie saoudite, au Koweït, en Libye, au Yémen et depuis très récemment, au Sinaï, pourraient aboutir à une convergence entre les Etats de la région, paniqués par ce phénomène et ses retombées hyper-dangereuses. L’Egypte et l’Arabie saoudite pourraient être à la tête d’une telle alliance. Le rétablissement des liens saoudo-égyptiens dont les signes étaient perceptibles dans la visite d’il y a un mois du Ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir, au Caire, aussi bien que dans l’important télégramme du roi d'Arabie au Président égyptien, interprètent la peur et les inquiétudes partagées des deux pays à cause de la menace de Daech et ses impacts sur leur avenir. En tout cas, cette inquiétude est justifiable. Dans une véritable volte-face, le Secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi a qualifié la Syrie de « membre de cette Ligue », se déclarant prêt à s’entretenir avec les responsables de Damas. A en croire les analystes politiques, le fait que M. Nabil Al-Arabi souhait une rencontre avec le Ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Al-Mouallem, bien que heurté à l’indifférence de Damas, présage une nouvelle approche de la Ligue arabe, dans ses positions jusqu’ici hostiles envers la Syrie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir