This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 23 juin 2015 16:12

Les Etats-Unis reconnaissent avoir soutenu, financièrement, les terroristes syriens

IRIB- Une semaine après  les révélations sur l’aide d’un milliard de dollars des Etats-Unis aux terroristes actifs en Syrie, le département américain à la Défense a annoncé verser les salaires d’une partie des terroristes opposés au gouvernement syrien.

Lundi, le département américain à la Défense a affirmé, dans un rapport, verser entre 250 et 400 dollars à tout opposant au gouvernement syrien, suivant sa formation, son grade et son fonctionnement, face à Daech.

De même, Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense, avait annoncé, la semaine dernière, que les opposants syriens, qui participeraient à la lutte contre Daech, recevraient, chaque mois, une somme d’argent, en tant que salaire, sans, cependant, préciser le montant.

L’information, sur le paiement de salaires mensuels, par le Pentagone, à des milliers de terroristes opposés au gouvernement syrien, a été diffusée, alors que le quotidien américain, "Washington Post", avait fait part, la semaine dernière, d’une aide d’un milliard de dollars aux terroristes actifs en Syrie. 

Selon le rapport de ce quotidien, confirmé par le département américain à la Défense, outre les aides octroyées, par Israël, l’Arabie, le Qatar, la Turquie et la Jordanie, aux terroristes takfiris, en Syrie, l’Agence centrale du renseignement américain, (CIA), attribue, chaque année, au nom de l’administration de ce pays et de son Congrès, un milliard de dollars à ce groupe de terroristes.

Les révélations, sur le paiement de salaires mensuels et des aides de milliards de dollars des Etats-Unis aux terroristes syriens, interviennent alors que, quelques jours auparavant, Washington avait émis l’autorisation de la formation de groupes, qu’il appelle les opposants "modérés" syriens.  

Le mois dernier, les responsables américains et turcs avaient, officiellement, annoncé leur accord sur la formation, en Turquie, d’environ, 2.000 opposants au gouvernement syrien.

Les aides financières et militaires, octroyés par certains pays, comme les Etats-Unis, aux terroristes, en Syrie, ont lieu, alors que Staffan de Mistura, émissaire des Nations Unies, pour la Syrie, a précisé que la seule solution à la crise syrienne est de mettre fin aux affrontements et d’amorcer un dialogue politique.

Soulignant sa disponibilité à participer aux négociations syro-syriennes, en tant que seule voie censée mettre un terme à la crise, dans ce pays, la Syrie a, maintes reprises, affirmé que le soutien tous-azimuts de certains pays occidentaux et de la région aux terroristes est à l’origine de ces difficultés.    

«En favorisant le terrain au transfert d’environ, 80.000 terroristes, formés et armés, en Syrie, la Turquie, l’Arabie, la Jordanie et le Qatar sont les principaux responsables de la poursuite de la crise et du massacre du peuple, dans ce pays», a indiqué Bachar al-Jaafari, le représentant syrien, auprès des Nations Unies.

Aux dires des responsables syriens, depuis 2011, les groupes terroristes, soutenus, financièrement et logistiquement, par certain pays occidentaux et de la région, ont commis de multiples crimes, en Syrie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir