This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 23 juin 2015 05:46

OTAN vs Russie

OTAN vs Russie
IRIB- Comment mobiliser les pays de l'Alliance contre la Russie.
Dans cet esprit le secrétaire américain à la Défense a voyagé en Europe pour mobiliser les membres de l’OTAN contre Moscou.
En tournée en Allemagne et en Estonie, Ashton Carter s’entretiendra avec les responsables politiques et militaires de ces deux pays. Ensuite, il se rendra à Bruxelles, pour participer à la réunion des ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN. Avant d’entamer son voyage en Europe avec pour objectif de susciter la peur de Russie chez les pays de l’Europe de l’Est, Ashton Carter a déclaré aux journalistes que le président russe Vladimir Poutine a une influence malveillante sur les pays de l’Est. Le secrétaire américain à la Défense a ajouté que les Etats-Unis et l’OTAN réaliseront ce mois-ci leur plus grande manœuvre depuis la fin de la Guerre froide. Les évolutions de l’Ukraine depuis un an dont l'annexion de la Crimée à la Russie et le conflit interne dans l’Est du pays, ont soulevé une nouvelle vague de russophobie en Europe. Les pays baltes et ceux de l’Europe de l’Est qui ont longtemps fait partie du bloc communiste dirigée par Moscou, craignent aujourd’hui de voir le Kremlin dominer une nouvelle fois l'Europe de l'Est.
Bien qu’ils soient membres de l’OTAN, ces pays ont demandé aux Etats-Unis et aux grandes puissances européennes de renforcer leur présence militaire dans l’Est et d’y installer des armements lourds, afin d’envoyer un message clair aux Russes pour empêcher que les événements de l’Ukraine ne se répètent dans d’autres pays de l’Europe de l'Est.
Entre-temps, plus que tout autre pays, les Etats-Unis essaient d’agiter de plus en plus les esprits dans les pays de l’Est, pour y semer plus d’inquiétudes en matière de sécurité. L’accumulation de ces angoisses permettra aux Etats-Unis de renforcer sa présence militaire jusqu’aux portes de la Russie. Cependant, contrairement aux souhaits des Américains, il n’existe pas encore une vision commune au sein de l’OTAN en ce qui concerne l’hégémonie russe en Europe de l’Est. Mais les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et plusieurs pays de l’OTAN qui ont des frontières communes avec la Russie, suggèrent que si l’Alliance atlantique ne réagissait pas avec fermeté au maximalisme du président Poutine, la Russie étendra sans problème sa domination militaire et économique sur l’Est du contient. Cependant ceux qui préconisent la politique de poigne de fer face à la Russie, n’en ont pas les outils nécessaires. Par exemple, en Ukraine, et face à l’annexion d’une partie de son territoire par les Russes, ces pays membres de l’OTAN n’ont pu rien faire que d’imposer des sanctions aux sociétés russes et aux gens de l’entourage du président Poutine. Il est vrai que ces sanctions ont eu des conséquences négatives sur l’économie russe, mais n’ont pas été suffisantes pour dissuader les Russes de continuer leur politique envers l’Ukraine. Par ailleurs, plusieurs pays européens se plaignent déjà des conséquences négatives des sanctions antirusses sur leurs économies respectives.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir