This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 22 juin 2015 05:59

Lorsque les Al-e-Khalifa optent pour la fuite en avant…

Lorsque les Al-e-Khalifa optent pour la fuite en avant…
IRIB- Tolérence zéro chez le régime bahreïni !
Il réagit à la moindre critique de la part de qui que ce soit! Dans ce contexte, le ministre bahreïni des Affaires étrangères n’a pas manqué de réagir à la protestation irakienne à la peine de prison décidée pour Cheikh Ali Salman, secrétaire général du parti Wefaq.
Le ministre bahreïni, Khaled bin Admed bin Muhammad Al-e Khalifa a répondu en effet au communiqué émis par la diplomatie irakienne, en guise de protestation contre le verdict du tribunal de Bahreïn, décrétant quatre ans de prisons pour Cheikh Ali Salman. Ainsi, dans le cadre d’une politique de fuite en avant, le ministre bahreïni des Affaires étrangères a prétendu que l’entraînement des terroristes et le trafic d’armes et de matières explosives à Bahreïn, ont de mauvaises répercussions pour ce pays et non pas la condamnation d’un homme qui a commis un délit contre les intérêts de son pays !!
Il est vrai que depuis le jour où le tribunal a décidé une peine de prison de quatre ans pour Cheikh Ali Salman, le peuple révolutionnaire bahreïni organise, quotidiennement, des manifestations en guise de protestation contre ce verdict et en soutien à Cheikh Ali Salman, manifestations qui sont toutes réprimées par les forces de sécurité du régime, soutenus par les forces saoudiennes. Le peuple révolutionnaire de Bahreïn a prouvé qu’il ne négocie jamais sur les principes de sa révolution et que l’arrestation de ses leaders n’aura aucune influence sur sa volonté inébranlable. Depuis plus de quatre ans, les Bahreïnis n’ont pas reculé de leurs idéaux, sans qu’un facteur ou élément extérieur les animent. C’est justement le point que le régime des Al-e-Khalifa doit prendre en compte. Les Al-e-Khalifa doivent donc porter un nouveau regard à leur attitude et à leur manière de gestion du pays au lieu d’imputer aux autres tels que l’Irak la responsabilité de la crise prévalant dans le pays, l’accusant d’envoyer des armes et des matières explosives aux opposants. Les déclarations du ministre bahreïni interviennent alors que Riyad, qui est le véritable et le principal protecteur des terroristes en Irak et en Syrie, a envoyé ses militaires à Bahreïn pour aider le régime à réprimer les manifestations pacifiques du peuple !
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir