This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 12 janvier 2015 04:45

L'adhésion de la Palestine à la CPI, entravée par les Etats-Unis (Audio)

IRIB- A la suite de la demande de l'Autorité autonome palestinienne d'adhérer à la Cour pénale internationale, (CPI), les sénateurs américains ont menacé de réagir, sévèrement, au cas où le gouvernement d'Union nationale s'y obstinerait.
Les quatre sénateurs américains, Lindsey Graham, Robert Menendez, Chuck Schumer et Mark Crick ont rejeté, dans un communiqué, la décision de l'Autorité autonome et exigé de Mahmoud Abbas sa révision. «Au cas où les Palestiniens rejoindraient la CPI, toute aide économique américaine à l'Autorité autonome serait interrompue», précise le communiqué. Auparavant, le ministère des Affaires étrangères avait mis en garde, dans un communiqué similaire, le gouvernement d'Union nationale contre son adhésion à la CPI. La décision de la Palestine a, également, suscité de sérieuses mises en garde de Tel-Aviv. Réagissant à cette volonté palestinienne, Tel-Aviv a gelé le transfert de plus de 100 millions de dollars des revenus fiscaux collectés pour les Palestiniens, menaçant de prendre d'intenses mesures vis-à-vis des Palestiniens. A noter que c'est après le refus, par le Conseil de sécurité, le 30 décembre 2014, du projet de loi portant sur la fin de l'occupation israélienne et la proposition de la Palestine, pour la création d'un Etat indépendant, que l'Autorité autonome a décidé de présenter sa demande d'adhésion à la CPI. Le souhait palestinien sera réalisé, dans trois mois, au début d'avril, et la Palestine sera ainsi le 123ème membre de la Cour pénale internationale, ce qui lui permettra d'exercer des pressions sur le régime sioniste, pour obtenir sa sortie des territoires occupés, en 1967, et l'approbation de la formation de l'Etat indépendant palestinien. N'oublions pas que la CPI est une instance juridique indépendante, en mesure de poursuivre, juridiquement, le régime sioniste, en cas de poursuite des politiques de massacre du peuple palestinien et de violation de ses droits. C'est, justement, cette indépendance d'action, qui a, déjà, inquiété les responsables israélo-américains. Selon le journal israélien, "Haaretz", les verdicts de cette Cour nuiraient, considérablement, au prestige d'Israël, sur la scène internationale. Il est fort possible qu'Israël soit jugé et accusé de crimes de guerre, pour la guerre, dans la bande de Gaza, et le massacre des civils, notamment, les enfants, d'autant plus que la Palestine entend exiger la poursuite de l'affaire de la colonisation israélienne, sur les terres palestiniennes, ce qui est illégal, voire, considéré comme crime de guerre, selon le statut de la CPI, qui est connu, sous le nom de «Statut de Rome». S'expliquent, ainsi, tous les efforts israélo-américains, pour empêcher l'adhésion de la Palestine à la CPI, qui annonce, déjà, une perspective funèbre, pour l'entité sioniste.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir