This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 14 juillet 2014 04:02

Gaza : le Conseil de sécurité est sorti de sa léthargie !!

IRIB- Parallèlement au silence de mort des médias occidentaux, face aux attaques israéliennes contre Gaza, soutenues -honte à eux !- par les pays amis d’Israël, le Conseil de sécurité a fini par émettre un communiqué passif, appelant les deux parties israélienne et palestinienne à se mettre d’accord sur une trêve à rétablir.

C’est le premier communiqué du Conseil de sécurité, publié depuis le début des attaques israéliennes contre Gaza, signé par tous les 15 membres du Conseil, qui demandent la baisse de la tension et le retour des deux parties aux négociations. A noter que la réunion de jeudi dernier du Conseil de sécurité a pris fin, en publiant ce communiqué inefficace, compte tenu des différends des membres, sur le contenu et les clauses de la résolution proposée. Pourtant, Riadh Mansour, représentant de la Palestine, à l’ONU, a émis l’espoir que le régime israélien tienne compte de ce communiqué et arrête ses agressions contre les Palestiniens. Le représentant de la Palestine, auprès de l’ONU, qui dénonçait la poursuite des attaques du régime sioniste contre la bande de Gaza, a rappelé que le Conseil de sécurité devait engager ce régime à mettre en application l’accord de cessez-le-feu, signé en 2012. Riadh Mansour a souhaité que la partie israélienne, qui est responsable du massacre des Gazaouis, accepte le communiqué du Conseil de sécurité et qu’il mette un terme à ses offensives contre Gaza.

L’escalade des crimes israéliens contre la bande de Gaza a conduit nombre de pays, dont la Malaisie, le Koweït et l’Egypte à demander à la Communauté mondiale de prendre de sérieuses mesures, pour mettre fin aux violences israéliennes. Lors d’un contact téléphonique, le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a annoncé au Président de l’Autorité autonome, Mahmoud Abbas, qu’une réunion de la Ligue, au niveau des ministres des Affaires étrangères, se tiendrait, lundi, pour examiner les attaques menées par le régime sioniste contre Gaza, et les voies censées défendre et protéger le peuple palestinien. Par ailleurs, Rami Hamdallah, le Premier ministre du gouvernement de réconciliation palestinien, a demandé, de nouveau, à la Communauté mondiale, dont et surtout, le Quartette et le Conseil de sécurité, d’opter pour des mesures qui peuvent faire stopper les crimes et les exactions du régime sioniste, à l’encontre du peuple palestinien. Le point qui mérite, entre temps, réflexion, c’est la réaction des pays occidentaux, tels que les Etats-Unis et la France, notamment, le communiqué honteux de François Hollande déclarant comprendre les mesures prises par Benyamin Netanyahu, qui a provoqué un tollé général. En tout état de cause, les combattants palestiniens ont donné, ces derniers jours, des réponses cinglantes aux crimes du régime sioniste, en lançant des centaines de missiles contre les bases et positions de ce régime, action qu’ils poursuivront jusqu’à la victoire.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir