This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 21 septembre 2013 17:20

Hamas, la fin?!

IRIB- Les services de sécurité de l’Autorité autonome palestinienne et le régime sioniste travaillent,

ensemble, à la mise en œuvre d’un nouveau complot, dont l’objectif est d’anéantir la Résistance armée, en Cisjordanie. Pour ce faire, ils ont signé, tout récemment, un accord secret, pour nettoyer les camps, situés, en Cisjordanie. Les récentes actions commises par l’Autorité autonome palestinienne, dans les camps d’Askar et d’Al-Fara’a, sous prétexte de traquer les trafiquants de drogue, ainsi que les arrestations des militants palestiniens, ont inquiété les groupes palestiniens. Ces derniers ont mis en garde contre la coopération étroite de l’Autorité autonome palestinienne avec le régime sioniste, qui vise à en découdre avec le mouvement de la Résistance anti-sioniste. Le régime sioniste ne dissimule plus que son objectif, dans la traque des combattants palestiniens, est d’anéantir les groupes armés, dans les camps, situés en Cisjordanie. La coopération sécuritaire d’Israël avec l’Autorité autonome a abouti, en 2007, à la séparation de Gaza de la Cisjordanie. A l’époque, la coopération de l’Autorité autonome avec les Sionistes, en Cisjordanie, qui se faisait aux termes des dispositions des négociations de compromis et des accords israélo-palestiniens, avait conduit, pratiquement, Gaza vers un coup d’Etat rampant, mais ce coup d’Etat a été désamorcé, grâce à la vigilance des dirigeants du Hamas. Depuis 2007, la bande de Gaza est soumise à un blocus inhumain, à de lourdes pressions. Il faut ajouter à cela les actes d’agressions de l’armée israélienne, dont ont fait, constamment, l’objet les habitants de la bande de Gaza. Conduits par Mohammad Dahlan, les services de sécurité de l’Autorité autonome ont supervisé, depuis des années, les opérations de pressions, de répression, d’emprisonnement, et de tortures des palestiniens. Dahlan est de retour, en Cisjordanie, et c’est la même politique qui se poursuit. C’est, en 1994, que Dahlan a été désigné à la tête des services de sécurité, dans la bande de Gaza, qui jouait, en quelque sorte, le rôle de la police de l’Autorité autonome palestinienne. Cette période a été marquée par des opérations d’arrestations et d’exils des membres du Hamas, des militants politiques et des combattants palestiniens. Accusé du coup d’Etat contre l’Autorité autonome, il a été exclu, en 2011, de cette Organisation. Puis, il a poursuivi ses activités, en tant que conseiller des cheikhs émiratis. Pour l’heure, Dahlan est de retour, en Cisjordanie, et c’est, exactement, dans ce cadre, qu’il faut évaluer les ingérences américaines, dans l’affaire palestinienne, d’autant plus que les Etats-Unis ont tout fait, ces dernières années, pour empêcher la matérialisation du projet de la réconciliation inter-palestinienne.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir