This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 03 août 2013 04:23

Liban : nouveau tour de complots

IRIB- Au Liban, l’attentat aux roquettes contre un périmètre géographique comprenant le palais présidentiel et le ministère de la Défense

a fait craindre la multiplication des complots contre Beyrouth, d’où la vive réaction des autorités libanaises.

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a dénoncé le tir de roquettes par les groupes terroristes contre le palais présidentiel de Baabda. Il a déclaré que le Liban était visé par les groupes terroristes et qu’il ne s’agissait pas de la première fois qu’il avait été pris pour cible d’une attaque à roquettes. De son côté, Alan Aoun, membre de la fraction du Changement et de la Réforme au Parlement libanais, a plaidé pour la formation d’un réseau sécuritaire censé défendre les citoyens face aux terroristes. Il a souligné que cet attentat devrait sensibiliser les responsables sécuritaires pour qu’ils mettent sur pied un réseau sécuritaire censé protéger les citoyens face aux menaces des terroristes. « Il faut que la sécurité ne fasse pas partie d’un jeu politique », a-t-il ajouté avant de mettre en garde contre des groupes qui cherchent à inciter les Libanais et à semer la discorde entre la population. Pour les observateurs politiques, la récente attaque à roquettes contre un périmètre géographique comprenant le palais présidentiel et le ministère de la Défense vise à intimider le Président et les responsables militaires qui insistent toujours sur le soutien à la Résistance islamique libanaise et à l’armée en tant que deux principaux piliers de défense vis-à-vis des agresseurs et des terroristes. Le président libanais, Michel Sleimane, a appelé à un renforcement du pouvoir de l’État et de l’armée. Jeudi, lors d’un discours prononcé à l’occasion de la Journée de l’armée, le président libanais, Michel Sleimane, s’est exprimé en ces termes : « Le Liban n’existera pas sans la sécurité et il n’y aura aucune sécurité et dignité sans l’armée ». Michel Sleimane a exhorté les Libanais à soutenir l’armée face aux complots des ennemis, ajoutant que l’armée serait en mesure de défendre le pays, les citoyens et la paix. Le président libanais a aussi apporté son soutien à la Résistance, affirmant qu’il était nécessaire d’opter pour une stratégie défensive eu égard aux évolutions en cours dans la région. Ceci dit, les attentats terroristes qui se sont produits récemment à Beyrouth, capitale libanaise, font craindre un nouveau tour de complots visant le Liban. On dirait que les ennemis du Liban ne lésinent sur rien et ils intensifient même les attentats terroristes afin de déstabiliser ce pays. Il existe des pistes qui font preuve de l’implication des groupes terroristes, des fauteurs de trouble et de leurs partisans au Liban dans l’explosion, survenue récemment, en banlieue de Beyrouth. Les groupes terroristes avaient averti, auparavant, qu’ils sèmeraient le trouble au Liban au cas où les Libanais ne soutiendraient pas leurs agissements dans les zones frontalières syro-libanaises. Les preuves montrent que le régime sioniste et ses alliés occidentaux ainsi que les terroristes actifs en Syrie et leurs partisans au Liban sont impliqués dans les attaques à roquettes et dans les explosions terroristes qui se sont produites pendant les derniers mois au Liban. Ces derniers poursuivent en effet un objectif néfaste au Liban.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir