This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 03 juillet 2013 15:27

Espionnage : les grands de l'Internet libre se mobilisent contre la NSA

IRIB- Les grands sites web de l'Internet libre et ouvert annoncent ....

...une mobilisation en ligne et dans la rue pour protester contre la surveillance du web par la NSA,l'Agence de sécurité américaine. "Restaurer le 4e amendement", voilà le projet de ces grands sites web de l'Internet libre. Cet amendement, c'est celui qui défend les libertés privées dans la constitution américaine. Un principe malmené, estiment-ils, après la révélation d'un vaste programme d'espionnage des communications mené par  la NSA. Parmi les grands qui appellent à la mobilisation, on trouve la Fondation Mozilla qui édite toute une série de logiciels libres tels que Firefox, mais aussi Reddit, un site de partage de liens, ou le site Wordpress, une plateforme de blogs libre et ouvert, lui aussi. Dans le cadre de cette campagne "Restore the Fourth", ces membres du réseau de la Ligue de défense de l'Internet s'associent à la mobilisation le jour de la fête nationale américaine, le 4 juillet. Selon les informations, divulguées par le Guardian, l’administration Obama est impliquée dans un programme d’espionnage, intitulé Prism, selon lequel la Maison Blanche a accès direct et immédiat au neuf géants du web aux Etats-Unis, ce qui lui permet de surveiller toutes les informations privées des citoyens. The Guardian a révélé que la NSA avait coopéré avec les grands de l’Internet, dont Facebook, Google, Yahoo, Microsoft, Youtube, Skype, AOL, Apple et Paltalk, pour espionner plus de 100.000 internautes. 117.675 internautes, non seulement aux Etats-Unis mais en plus dans différents pays, ont fait l’objet du Prism, le 5 avril 2013. Cependant, le nombre exact des internautes américains qui ont été par hasard la cible de l’espionnage n’est pas encore déterminé. Yahoo a révélé avoir reçu entre 12.000 et 13.000 demandes de données de la part des agences de renseignement américaines entre le 1er  décembre 2012 et le 31 mai de cette année. Les grandes entreprises américaines de communication comme Yahoo font actuellement l'objet de pressions pour révéler leur degré exact de coopération avec la NSA dans le cadre du programme Prism divulgué par l'ancien sous-traitant de la CIA Edward Snowden, en fuite. Apple, Microsoft et Facebook ont déjà révélé l'ampleur des requêtes de la NSA tout en niant que cette dernière ait eu un accès direct à leurs serveurs. Facebook a révélé vendredi qu'il avait reçu entre 9.000 et 10.000 requêtes des autorités américaines concernant des données d'utilisateurs au cours du second semestre, dans le but apparemment de se protéger des retombées d'un grand scandale. Le nombre des comptes visés est situé entre 18.000 et 19.000, a précisé le réseau social sans révéler le nombre de fois où il avait répondu à la requête. Tim Berners-Lee, crédité d'être à l'origine du World Wide Web (WWW) en 1989, dénonce l'"hypocrisie" des gouvernements occidentaux qui espionnent le monde. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir