This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 29 décembre 2012 06:09

La Russie ferme le radar de Gabala

IRIB- L’armée russe a confirmé, officiellement, la fermeture de la station radar de Gabala, en Azerbaïdjan,

en raison de l’expiration de l’accord intergouvernemental, sur le statut, les principes et les modalités d’exploitation de la station. Le général Oleg Estapenko, vice-ministre russe de la Défense, a annoncé, jeudi 27 décembre, lors d’une conférence de presse, à Moscou, que son pays va créer de nouvelles stations radars, à Krasnoïarsk et Altaï, en Sibérie orientale. Cependant, la Transcaucasie reste une région stratégique, pour la Russie. Au terme de l’exploitation de la station-radar de Gabala, la Russie entamera, donc, la construction d’une station, sur le territoire de l’Arménie. Au cours des discussions, sur les nouvelles politiques régionales, la question de l’exploitation de la station-radar était au centre d’intérêt. Les avis étaient différents. La diplomatie russe annonce que la décision a été prise, par Moscou, au niveau des chefs militaires, avec la participation du commandant en chef interarmes, le Président Vladimir Poutine. Mais c’est à l’Azerbaïdjan de tirer des conclusions. Pour ce qui est de la Russie, on sait qu’en cas de fermeture de cette station-radar, le pays en construira une autre, plus ou moins semblable. Au printemps, l’Arménie a été citée, comme lieu éventuel d’implantation de la nouvelle station. Mais, aujourd’hui, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. Ce qui importe, dans la construction d’une station-radar de ce type, c’est sa situation géographique. Dans le contexte de l’amélioration des relations russo-géorgiennes, la Russie pourrait installer la nouvelle station-radar, sur le territoire de Géorgie, estime les experts russes. La station-radar de Gabala était l'un des principaux éléments du système de défense anti-missiles de l’ex-Union soviétique. Lorsque la république d’Azerbaïdjan a acquis son indépendance, elle est entrée en possession de la station. L’accord portant sur le bail de la station, signé par la Russie, en 2002, expire à la fin du mois de décembre 2012. La Russie et la République d’Azerbaïdjan ne sont pas arrivées à se mettre d’accord sur la prolongation de l’accord, sur l’exploitation de cette station radar. En tout état de cause, le vice-ministre russe de la Défense n’a pas dit, le 27 décembre, que la Russie évacuerait, définitivement, cette station radar, sans fixer une date exacte, pour le retrait des militaires russe de Gabala.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir