mardi, 03 juillet 2012 06:08

Premières élections démocratiques, en Libye?

Premières élections démocratiques, en Libye?
IRIB- A moins de cinq jours des premières élections de la Libye post-Kadhafi, la violence et le chaos sont, pourtant, au rendez-vous.

Sur fond de différends interethniques, la tension ne cesse d’augmenter d’un cran. Mais quelle en est vraiment la raison? Etant donné que la Libye se trouve en passe de transition, les groupes, toutes tendances confondues, cherchent à arracher leur part du pouvoir, en considération de différents paramètres, comme les ressources énergétiques et le nombre de la population. Il est vrai que la structure tribale de la Libye renforce cette vision et cette volonté, chez divers groupes et ethnies, qui se déclarent résolus, à l'approche des élections législatives, à ne reculer devant aucun  levier, même à avoir recours à la force, pour obtenir gain de cause, en s'octroyant plus de sièges, au sein du parlement. A noter que, conformément aux lois électorales, 60 sièges sont consacrés à l'Ouest, 102 sièges, à l'Est et les 38 derniers au reste du pays. Pour les Libyens, un tel partage des sièges du parlement n'est pas juste, car c’est à l'Est que se trouvent deux tiers des régions pétrolifères, d'autant plus que ses habitants ont participé, bien plus que les autres, à  la guerre de 9 mois contre le régime Kadhafi. Ceci dit, les habitants de l'Est de la Libye ont demandé l'autonomie. Des dizaines de séparatistes ont, ainsi, attaqué le bureau de la Commission électorale, à Benghazi, et exigé la formation d'une zone autonome, dans l'Est du pays. Ils scandaient des slogans, en soutien au partage équitable des sièges du parlement. C’est dans un tel contexte que les législatives, prévues, initialement, pour  le 19 juin, ont été reportées au 7 juillet, partout, dans le pays.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir