This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 02 juillet 2012 14:48

Sanctions contre le pétrole iranien : qui menace la sécurité énergétique mondiale?

Sanctions contre le pétrole iranien : qui menace la sécurité énergétique mondiale?
IRIB- Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la RII,...

... la sanction contre les importations de pétrole et des produits pétroliers iraniens, perturbera la sécurité énergétique du monde.Ramin Mehmanparast, qui a réagi, dimanche soir, aux sanctions américano-européennes, a fait savoir : "Les Etats-Unis et l’Union Européenne, en continuant de privilégier la méthode des pressions et des sanctions contre l’Iran, ont, en réalité, menacé l’équilibre et la sécurité du marché mondial de l’énergie". Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien a, ensuite, souligné  que ces sanctions unilatérales sont illégales et à rebours de toutes les lois internationales, ainsi que des principes du libre commerce. Il a, aussi, ajouté que les Etats-Unis et l’Union Européenne doivent, non seulement, s’attendre à des conséquences politiques de leurs actes, mais encore, ils devront se préparer à confronter de véritables problèmes et crises économiques, accompagnés de troubles sociaux. Selon Mehmanparast, les crises économiques seront inévitables, car la sécurité est une partie insaisissable du marché de l’énergie mondiale. Il a ajouté que ces sanctions montrent que les Occidentaux ne poursuivent pas une démarche constructive envers l’Iran, surtout, à un moment où l’on cherche à instaurer une confiance bilatérale, autour des négociations de l’Iran avec le groupe 5+1.  L’UE a commencé à appliquer la sanction unilatérale des Etats-Unis contre le pétrole iranien, depuis hier, premier Juillet 2012. Les Etats-Unis, de leur côté, satisfaits du début de ces sanctions, ont repris, dimanche, dans un communiqué, un langage de menace contre l’Iran, affirmant (dixit), que la RII sera obligé de choisir entre l’isolement et l’acceptation des obligations internationales. Ces sanctions entrent en vigueur, alors qu’Hillary Clinton vient d’ajouter la Chine et Singapour à la liste des pays exemptés des sanctions unilatérales contre la RII. On ne connaît pas tous les effets de ces sanctions, mais ce qui est certain, c’est que les Etats-Unis et l’Union européenne sont, maintenant, confrontés à la réalité des faits, qui, au départ, venaient de leur propre décision, mais dont les conséquences ne sont plus entre leurs mains ; car les sanctions ressemblent à une épée à double lames tranchantes. Les conséquences ne viseront pas que l’Iran, mais il y aura, également, des effets, sur le marché mondial  et sur l’économie des pays exécuteurs de sanctions. En tout état de cause, l’UE, avec ses crises économiques, est davantage au bord du gouffre. En ce moment, au moins, 19 pays européens et asiatiques, sont exemptés du contenu des sanctions unilatérales des Etats-Unis contre l’Iran. Même Hillary Clinton a avoué qu’il n’était pas si facile d’arrêter l’achat du pétrole iranien. Les Etats-Unis sont, en effet, en train de contourner les lois du commerce libre mondial, pour lui imposer leurs propres lois.  Les Etats-Unis n’utilisent pas les sanctions, dans le but d’ôter les inquiétudes qui s’imposent, sur le programme nucléaire iranien, mais, seulement, dans un objectif politique de pressions, pour empêcher la RII de devenir un modèle de résistance, face à l’Arrogance occidentale. De toute façon, cette option de pressions n’est pas le meilleur choix, car l’Iran est toujours prêt à discuter, mais ne cédera, en aucune circonstance, ni aux pressions, ni aux sanctions.     

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir