This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 26 juin 2012 04:58

Le contrat militaire Taïwan/Etats-Unis, contre la Chine?

IRIB- Un contrat militaire, estimé à 6 milliards de dollars, a été signé, par les Etats-Unis et Taïwan.

Washington avait annoncé, en septembre 2011, qu'il entendait équiper, conformément à un accord de 5.800.000.000 de dollars, l'armée taïwanaise, d'avions, de deuxième main, de type F-16-A/B, dotés de technologies de pointe, dont un radar moderne, qui permet la détection et la diffusion des signaux indétectables. L'installation de ces radars, sur les F-16, nécessite 600.000.000 de dollars qui seront assurés par les Etats-Unis eux-mêmes. La Chine n'a pas encore réagi à l'affaire, mais elle considère, certainement, la signature de ce contrat comme une intervention dans ses affaires intérieures, qui porte préjudice à ses relations avec Washington. Il est vrai que l'affaire de la vente d'armements sophistiqués américains à Taïwan remonte au passé. Les Américains ont toujours prétendu, tout au long de ces dernières années, soutenir cet île, face aux menaces militaires de la Chine communiste, en prétextant défendre la démocratie et le libre échange à Taïwan. N'oublions pas que la Chine a déployé, ces dernières années, plus de 1.800 missiles balistiques sur les côtes proches de Taïwan; c'est ce qui avait conduit le parti démocratique progressiste- ancien parti au pouvoir- à mettre, sérieusement, à son ordre du jour, l'achat d'armements sophistiqués aux Etats-Unis, ce qui est, d'ailleurs, tombé, totalement, dans l'oubli, avec l'arrivée au pouvoir, en mars 2008, du Kuomintang, (solidarité nationale), qui partait d'une position positive censée coopérer avec la Chine. Le Président taïwanais, Ma Ying-jeou, se voit confronté à des options difficiles à lever. D'une part, il a établi une interaction avec la Chine, tandis que de l'autre, il doit préparer une réponse convaincante à ce que les Taïwanais considèrent comme la souveraineté nationale de l'île. La Chine évalue en sa faveur ce processus des relations avec Taïwan. La poursuite des politiques pacifistes des responsables de Taïwan n'ont pourtant jamais incité la Chine à renoncer à son droit de souveraineté sur son territoire. Pour la Chine, les Etats-Unis sont plus des ennemis que les responsables de Taipeh. Il est vrai que la puissance hégémonique chinoise n'équivaut pas à celle des Etats-Unis. Fin 2011, la Maison Blanche a décidé de vendre des armes sophistiquées à Taïwan, alors que, le 6 septembre 2001, le ministre chinois des Renseignements avait publié une note d'entente intitulée "le développement pacifique de la Chine", englobant six priorités de la Chine, dont et avant tout, l'annexion, à nouveau, de Taïwan à la souveraineté chinoise. Il va de soi que Pékin veut dominer les deux côtes de Taïwan, objectif qui a mondialisé ses potentialités. Nombreux sont les analystes, pour lesquels, le militarisme chinois conduit Washington au pessimisme, quant aux objectifs stratégiques de la Chine, dans la région; la même stratégie, qui a permis aux Etats-Unis de maintenir son hégémonie militaire, même, en vendant des armes à Taïwan.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir