This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 21 février 2012 11:50

Experts US: Israël aura besoin de 100 chasseurs, pour attaquer l’Iran

IRIB- Une frappe israélienne contre l’Iran s’avère plus compliquée que prévue, c’est ce qu’ont affirmé des experts américains, interrogés par le "New York Times".
Citant des responsables et analystes américains proches du Pentagone, le quotidien affirme, dans son numéro, publié, ce lundi (20 février 2012) qu'une telle frappe sera très compliquée et nécessitera le recours à, au moins, 100 chasseurs-bombardiers. De plus, rapporte le "New York Times", en cas de frappe contre l’Iran, les pilotes israéliens devraient "survoler plus de 1.000 miles (plus de 1.600 kilomètres) l'espace aérien iranien, se ravitailler en vol, faire face aux défenses anti-aériennes iraniennes, attaquer de multiples sites souterrains, simultanément, et avoir recours à cent chasseurs-bombardiers.

Le journal indique que les experts, dont le lieutenant-général à la retraite, David Deptula, responsable, jusqu’en octobre 2010, du renseignement, au sein de l’US Air Force, et Andrew Hoehn, directeur du projet Rand Corp's des Forces aériennes, ont affirmé qu’une «telle frappe serait extrêmement difficile». Les opinions des experts rappellent ceux de l'ancien directeur de la CIA, Michael Hayden, qui a déclaré, le mois dernier, que les frappes aériennes susceptibles de mettre fin au programme nucléaire iranien "dépassent la capacité" d' «Israël».

Le quotidien précise qu’en cas de frappe contre l’Iran, «Israël» devrait bombarder quatre installations nucléaires, et serait obligé de survoler l’un de ces pays : la Jordanie, l’Irak, l’Arabie saoudite ou la Turquie. L’Irak serait le plus convenable, vu qu’il ne possède pas de batteries de défense aériennes, rapporte le "NYT".

Pour la Jordanie, les avions de chasse israéliens de type F15 E et F16 E, seront incapables d’achever leur mission, car ils auront à franchir plus de 2.000 miles aller-retour

Le "NYT" conclut que les missiles iraniens pousseront les chasseurs israéliens à se défendre, en se débarrassant de leurs munitions, avant même d’atteindre les installations nucléaires ultra-sécurisées. Et Téhéran ripostera, sans doute, en frappant «Israël».

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir