This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 13 octobre 2011 04:38

Tentative des Américains, pour faire oublier le mouvement Occupy Wall-Street

IRIB- Les allégations ridicules et maladroites des autorités américaines, sur la prétendue implication de l'Iran, dans un soi-disant plan d'assassinat de l'ambassadeur saoudien, à Washington, sont, du point de vue des responsables iraniens, non seulement, irréalistes, voire, surréalistes, usées jusqu'à la corde, mais aussi, certains dirigeants américains, eux-mêmes, ont exprimé des doutes sur ces allégations.
Les autorités US, en mettant en avant, mardi soir, des allégations infondées et répétées, ont accusé la RII de ce qu'elles qualifiaient de tentative, pour faire assassiner l'ambassadeur de l'Arabie saoudite, à Washington, accusations, rejetées, totalement, par l'Iran. Eric Holder, le secrétaire américain à la Justice, a prétendu qu'un Iranien résidant aux Etats-Unis, répondant au nom de Mansour ,Arbab Sayyar, cherchait à assassiner Adel Ajobeir, ambassadeur saoudien à Washington. Ali-Akbar Salehi, ministre iranien des Affaires étrangères, s'exprimant, mercredi, devant les journalistes, à Téhéran, a déclaré qu'il s'agit d'un scénario maladroit et que, bientôt, les Américains allaient s'excuser, auprès des Iraniens. Selon Salehi, Téhéran va donner davantage d'explications, sur ce complot des Etats-Unis contre la RII. Comme l'a souligné le chef de la diplomatie iranienne, les Américains, en raison de leurs problèmes intérieurs, notamment, les problèmes économiques, accusent, de temps à autre, l'Iran, pour détourner l'attention de l'opinion publique américaine. Ali Larijani, le Président de l'Assemblée islamique d'Iran, en condamnant, mercredi, tout acte terroriste, a déclaré, au sujet de cette accusation infondée, que les Américains, de par une campagne d'intoxication anti-iranienne, cherchait à détourner l'attention de l'opinion publique américaine de ses problèmes internes, mais aussi, de l'éveil islamique, dans les pays musulmans. Il y a plus d'un mois que la grande majorité des villes américaines sont le théâtre de manifestations de protestation contre la mauvaise situation économique. Le mouvement "Occupons Wall-Street" prend, chaque jour, de l'ampleur, et la vague de protestation atteint même la capitale américaine. Pour sortir de cette situation de crise, les autorités de Washington ont avancé ces allégations infondées contre l'Iran, pour pouvoir endiguer, peut-être, leur crise intérieure. Mais comme l'a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique, mercredi, devant un rassemblement des habitants de la province de Kermanshah, dans l'Ouest iranien, le gouvernement américain peut réprimer, violemment, ce mouvement "Occupons Wall-Street", mais il ne parviendra pas à l’éradiquer, mouvement qui va se développer, à l'avenir, et qui va enterrer le capitalisme américano-occidental.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir