This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 03 octobre 2011 05:05

La démission du haut conseiller d'Obama

IRIB- Ils tombent les uns après les autres, comme les Dix Petits Nègres d’Agatha Christie.
Les hommes du président tirent leur révérence et quittent la scène, les uns après les autres. Tandis que les problèmes du gouvernement Obama ne cessent de se multiplier, et justement, à l’orée des présidentielles 2012, un autre membre de l’équipe présidentielle, Adam Frankel, le haut conseiller d'Obama, a démissionné. Depuis la derrière présidentielle, Adam Frankel accompagnait toujours Obama et écrivait ses discours, nommé cerveau des discours d'Obama selon certains médias américains. Avant Frankel, nombre de conseillers d'Obama avait quitté leur poste, ce qui montre une certaine perturbation dans l'équipe d'Obama. James Jones, le Conseiller sécuritaire de la Maison Blanche, Herbert Allison, le sous-secrétaire au Trésor chargé de la stabilité financière, Lawrence Summers, Conseiller économique d'Obama, Peter Orszag, Directeur du budget de la Maison Blanche, Christina Romer, Président du Conseil des conseillers économiques d'Obama, figurent parmi les responsables qui avaient quitté leur postes, avant Frankel, à la suite de l'augmentation des divergences et des critiques du bilan économique et politique d'Obama. La démission du haut conseiller d'Obama montre que les problèmes du gouvernement Obama s'aggravent et que sa popularité dégringole de jour en jour. Selon les derniers sondages, aux Etats-Unis, la majorité des Américains est mécontente du bilan du gouvernement, et la plupart qualifie d'Obama comme la cause des problèmes économiques. 53 % des sondés estiment que les problèmes des Etats-Unis s'enracinent dans les politiques du président, chiffre, sans précédent, depuis le début de son mandat, en 2009. Le déficit budgétaire du gouvernement américain s'élève, en 2011, à 1,48 trillions de dollars, à savoir, 10 % du PIB américain. La poursuite des guerres et de l'occupation de l'Irak et de l'Afghanistan ont donné un coup dur à l'économie américaine. Depuis l'an 2000, plus de 6 millions de personnes ont perdu leur job et le taux de chômage a dépassé le chiffre de 9 %. Les grandes compagnies américaines sont obligées de licencier leurs forces de travail, afin d’empêcher leur faillite et pour augmenter leurs intérêts. Les statistiques montrent que les revenus d'1% des Américains ont augmenté de 18 %, tandis que les revenus des ouvriers ont baissé de 12 %, au cours de ces 10 dernières années. Beaucoup d'Américains, qui vivent dans une telle situation, ont intensifié leurs protestations contre les politiques économiques et la corruption du système capitaliste de leur pays et des milliers d'entre eux, qui manifestent, depuis deux semaines, à "Wall Street", à New York, ont été réprimés, violemment, par la Police, et 1.000 de ces manifestants ont été arrêtés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir