This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 05 avril 2015 14:52

Moscou va-t-il vaincre le dollar?

Moscou va-t-il vaincre le dollar?
IRIB- Fin janvier 2015, la Russie a vendu, massivement
, ses dollars américains, ce qui a augmenté la valeur du rouble à 0.01707, face au billet vert. Les experts s’attendent, maintenant, à une contre-attaque farouche de Washington contre le rouble.Gazprom" est le plus grand producteur et exportateur de gaz naturel, dans le monde. Début avril, cette société avait annoncé qu’elle a signé de très grands contrats avec ses plus gros clients, pour vendre, désormais, son gaz naturel contre l’euro, au lieu d’accepter le dollar américain, pour le prix de ces nouveaux contrats. Il n’y a aucun doute que "Gazprom" a pris cette décision, en parfaite coordination avec le gouvernement russe, qui est, d’ailleurs, le plus grand actionnaire de la société. "Gazprom" est l’une des plus grandes entreprises du monde, et elle représente, à elle seule, 8% du PIB de la Russie. Le géant russe contrôle, aussi, 18% des réserves mondiales confirmées de gaz naturel, dans le monde. Outre le gaz, "Gazprom" est, aussi, l’un des plus grands producteurs de pétrole, à l’échelle mondiale.
Le gouvernement russe encourage, non seulement, "Gazprom", mais aussi, toutes les sociétés russes, à mettre fin à leurs transactions, sur la base du dollar américain. Le but de la Russie est, sans doute, de mettre fin au règne du pétrodollar, dans le commerce international.
Qu’est-ce que le pétrodollar ?
Lors de la Conférence de Bretton Woods, en 1944, John Maynard Keynes avait proposé qu’une banque centrale et une monnaie unique soient établies, dans le monde, pour empêcher les grandes crises financières, à l’échelle planétaire. D’après lui, l’établissement de ce système mondial permettrait aux petits pays, économiquement, vulnérables, de mieux se protéger, face aux assauts des grandes économies et le système capitaliste international. Mais à l’époque, les Etats-Unis se sont, vivement, opposés à cette proposition.
Par conséquent, au lieu de ce que Keynes avait proposé, les pays qui avaient participé à cette conférence, se sont mis d’accord sur le Système dit de «Bretton Woods». Sur la base de ce système, devenu international, depuis 1945, la valeur d’échange international des monnaies nationales est considéré comme stable et elle est mesurée par la valeur du dollar américain. La valeur du dollar américain, quant à elle, était fixée, lors de cette conférence, sur la base de la valeur de l’or, c’est-à-dire 35 dollars contre chaque once (28.3495 grammes). Cela étant fait, la responsabilité des Etats-Unis, dont la monnaie avait été choisie comme référence mondiale, avait été réduite au minimum.
Le discours de l’ancien Président des Etats-Unis, Richard Nixon, le 15 août 1971, reste célèbre, en tant que «choc de Nixon», car il a mis fin au système Bretton Woods. Mais il fallait attendre deux ans, (mars 1973), pour que la valeur du dollar américain soit, complètement, indépendante de celle de l’or. Ainsi, le système d’échange flottant a remplacé, jusqu’à aujourd’hui, le système de Bretton Woods.
En 1973, les Etats-Unis ont proposé à l’Arabie saoudite de vendre son pétrole, uniquement, contre le dollar américain, en échange de l’engagement des Etats-Unis à assurer la défense de la sécurité nationale du royaume saoudien et la libéralisation de la vente d’armements à l’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite a accepté cette proposition, et en signant ce contrat avec les Etats-Unis, a rendu officiel la vente de son pétrole, uniquement, contre le dollar américain, système qui se pratiquait, d’ailleurs, depuis 1945. Ainsi, toutes les transactions pétrolières, dans le monde, se réalisent, sur la base du dollar américain, (pétrodollar), depuis 1973.
- Le pétrodollar a eu trois avantages majeurs, pour les Etats-Unis :
1) La hausse de la demande mondiale, pour le dollar américain.
2) Les pays exportateurs de pétrole déposent leurs dollars, auprès des banques américaines et occidentales, et achètent les dettes des Etats-Unis.
3) Les Etats-Unis achètent le pétrole contre la monnaie qu’ils frappent eux-mêmes, ce qui veut dire que la hausse du prix du pétrole est, automatiquement, favorable à l’économie américaine.
Mais, aujourd’hui, la valeur des biens est souvent mesurée sur la base du prix du marché. Quelle est la place du pétrodollar, dans le système actuel du commerce mondial ? D’après certains experts, le pétrodollar est devenu un obstacle devant le développement économique d’autres pays, qui souhaitent de plus en plus la fin du règne du dollar américain.
Depuis le nouveau cycle de la baisse du prix du pétrole, qui a commencé, en juin 2014, la demande mondiale, pour le dollar américain, a, aussi, baissé. Pourtant, la valeur du dollar américain n’a pas reculé, face à celle d’autres monnaies, comme l’euro, le yen ou le rouble. Par contre, la valeur du dollar a augmenté, de manière contradictoire, devant ces monnaies. Fin janvier 2015, la Russie a vendu, massivement, ses dollars américains, ce qui a augmenté la valeur du rouble à 0.01707, face au billet vert. Les experts s’attendent, maintenant, à une contre-attaque farouche de Washington contre le rouble.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir