This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 29 janvier 2015 10:41

L'opération de Chebaa : les messages ?!

IRIB- L'opération perpétrée par les combattants du Hezbollah

contre un convoi militaire israélien, à Chebaa, les modalités par lesquelles elle a été réalisée, le choix du moment où elle a été menée, tout et tout a pris de court l'armée sioniste. "Al-Akhbar" se penche sur les messages que cette opération a compté faire passer, à la fois, à l'adresse des Israéliens et de leurs protecteurs :
1- Le temps où Israël tuait, en tout impunité, est révolu . Il devra, désormais, faire face aux conséquences de ses moindres agressions
2- L'opération de Chebaa a montré que le Hezbollah insiste sur le maintien de l'équilibre de la terreur, car chaque agression israélienne sera ripostée avec une violence égale ou supérieure à celle de l'attaque israélienne
3- Le Hezbollah veut souligner un point d'une extrême importance : la participation à la guerre contre le terrorsime takfiri, aux côtés de Damas, ne l'a, nullement, affaibli. Au contraire, elle a élargi les capacités de combat du Hezb, dont les combattants sont, désormais, plus opérationnels, carapbles de mener des combats réguliers. Israël ne semble pas, toutefois, comprendre que les fronts syrien et celui des frontières libanaises avec Israël diffèrent l'un de l'autre.
4- L'opération de Chebaa était destinée à exposer l'extrême disponibilité du Hezbollah à faire la guerre, une disponibilité, largement, supérieure à ce qu'Israël pourrait l'imaginer, car, tout compte fait, la planification de cette opération, moins de 10 jours après le raid contre Quneitra, sa mise à exécution avec une si grande exactitude, ne peuvent être que le fruit d'une longue période d'entraînement, et d'une longue expérience de guerre. Le Hezbollah se tient toujours prêt
5- Le plus important message de cette opération est, toutefois, celui ci : les fronts libanais et syrien ne sont pas deux. Ils se sont noués l'un à l'autre et ils incluent même le front palestinien. En ce sens,  l'attaque de Chebaa est loin d'être un acte de vengeance visant à venger le sang de six commandants du Hezbollah. il y a là, aussi, une volonté de venger le sang du général iranien et de tous les soldats et officiers syriens tués dans des combats, depuis 2011, et c'est cela qui devrait, réellement, faire peur à Israël.
6- Le coup "éclair" du Hezb contre Netanyahu a montré que la Résistance est, parfaitement, capable de changer les règles du jeu, à l'intérieur même d'Israël. Pour le Hezb, le Likoud et la gauche israélienne reviennent au même, la seule chose qui fait la différence, c'est le degré de cruauté et de violence des uns et des autres. L'opération de Chebaa montrera aux électeurs israéliens qu'avec un fou, comme " Bibi", au pouvoir, tout pourrait leur arriver.
7- L'opération de Chebaa a été un démenti à l'adresse de ceux des analystes, qui promettaient un silence du Hezb, face à l'agression israélienne. Ces analystes disaient que la Résistance éviterait toute riposte, pour  ne pas jouer à l'empecheur de tourner en rond, dans les pourparlers nucléaires iraniens. Or, l'opération planifiée par une main de maître du Hezb serait même à même de fournir un atout aux négociateurs iraniens, car ce sera l'Iran, avec qui il faudra compter, si Israël veut avoir la paix.
8- L'opération de Chebaa a montré que la Syrie reste la ligne rouge de la Résistance ; l'implication des Takfiris, aux côtés d'Israël, dans des opérations anti-Résistance, ne restera sans réponse. Les équations ont changé, depuis mercredi.
9- A Chebaa, l'axe anbti israélien s'est renforcé, axe composé de l'Iran, du Hezbollah et de leurs alliés libanais, syriens, yéménites et palestiniens ; un axe, qui compte autant de Chiites que de Sunnites. C'est un axe de l'unité, de retrouvailles, qui place l'Islam, face à son vrai ennemi
10- En tuant les militaires sionistes, à Chebaa, le Hezbollah a annoncé à ces forces pro-occidentales libanaises, que c'est lui qui décide du quand et du comment de ses représailles, et il ne prend aucun ordre des forces extérieures .

Le Hezbollah s'impose, désormais, à titre d'un acteur régional, à part entière; son expérience syrienne l'ai aidé à l'être. Reste à savoir comment les Israéliens s'y prendront : Netanyahu finira par se taire, au risque de perdre la future législative ou il réagira, là aussi, au risque de provoquer un réel embrasement .... l'imbroglio est beaucoup plus complexe pour qu'un politicien de pacotille, tel que "Bibi", puisse s'en sortir....




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir