This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 11 mai 2014 01:12

les médias occidentaux soutiennent le fascisme!!, par Mireille Delmarre

IRIB-Le 2 Mai 2014 vient de s’inscrire dans l’histoire du vieux continent européen
comme un jour d’infamie avec le "Massacre d'Odessa" accompli avec la complicité des médias de masse occidentaux à la botte de la dictature ultra libérale de l’Axe Washington Bruxelles qui n'ont pas dénoncé ce massacre de civils ukrainiens brûlés vifs pour certains tabassés à mort pour d'autres dans l’incendie du bâtiment de l’union syndicale. Ces crimes ont été commis par les hordes néo nazies des putschistes de l’alliance judéo néo nazie de Kiev avec à leur tête le juif millionnaire Yatzenyiuk. Silence total voire manipulation des informations pour couvrir le fascisme installé à Kiev par la CIA et C° financé par le FMI l’UE et les US pour leurs visées hégémoniques sur le vieux continent européen.

En bons propagandistes qu’ils sont ces médias de masse tentent depuis le début de l’opération de déstabilisation de l’Ukraine - organisée par CIA & C° planifiée depuis 20 ans et financée à hauteur d’au moins 5 milliards de $ - de diaboliser la Russie en lui faisant porter la responsabilité des évènements sanglants d’abord à Kiev puis maintenant de ceux dans l’Est et le Sud du pays. Les putschistes de Kiev – une alliance d’oligarches ukrainiens et de partis néo nazis dont Svoboda et Right Sector et leurs milices fascistes- utilisent contre le peuple ukrainien des méthodes rappelant celles des Chemises Brunes d’ Hitler.

Ces milices néo nazies ukrainiennes n’ont pas hésité le 2 Mai à Odessa à mettre le feu à un bâtiment de l’union syndicale où s’étaient réfugiés des ukrainiens partisans de la fédéralisation de leur pays les brûlant vifs et tabassant à mort ceux qui fuyaient l’incendie avec des bats de baseballs et des chaînes.

Au total 46 personnes ont péri massacrés par ces fascistes mais les médias propagandistes de masse se sont vite empressés de faire peser le doute sur les responsables de ces tueries minimisant ainsi l’horreur de ces crimes fascistes.

Ces médias propagandistes couvrent les actes commis par les milices néo nazies de Svoboda et Right Sector en ne présentant pas ces partis pour ce qu’ils sont des partis fascistes en minimisant ou occultant aussi leur pouvoir – les ministères de la défense de l’intérieur de l’éducation sont entre leurs mains la Nouvelle Garde Nationale est composée de leurs miliciens - au sein du gouvernement provisoire actuellement dirigé par le Premier Ministre et millionnaire juif Yatsenyiuk ce dernier représentant la bande d’oligarches qui se sont enrichis en pillant les biens nationaux de l’Ukraine après la chute de l’ex Union Soviétique et l’indépendance de ce pays.

Ces médias occidentaux propagandistes se gardent bien de montrer des photos de ces fascistes agitant leurs drapeaux néo nazis portant des badges avec la croix gammée qu’il est interdit de vendre ici en France par exemple ou encore chantant des chants nazis et faisant le salut hitlérien. En France faut –il le rappeler on peut être poursuivi voire même virer de son job parce que l’on a fait une simple quenelle jugée par les Torquemada juifs du CRIF LICRA UEJF et C° «antisémite» et les médias de masse français en rajoutent en lançant des véritables curées contre quiconque désobéi au dictat juif comme cela a été le cas dans l’affaire Dieudonné.

Le dirigeant du parti néo nazi Svoboda, Oleg Tyagnibok, dont le parti contrôle des positions clés de l’appareil militaire et sécuritaire du gouvernement putschiste de l’alliance judéo néo nazie soutenue par l’Axe Washington Bruxelles a déclaré que les Ukrainiens qui ont collaboré avec les Nazis pendant la 2ème Guerre Mondiale « n’avaient pas peur et sont allés dans les forêts avec leurs fusils automatiques pour tuer des Juifs des Russes et d’autres merdes » a appelé au nettoyage de l’Ukraine de « la mafia judéo russe » et a fait l’éloge du criminel nazi John Demjanjuk en le qualifiant de « héro »..

Les médias de masse se sont empressés de le disculper en disant qu’il avait cessé de faire de telles déclarations.

Chose pour le moins surprenante si ce n’est choquante -quand on sait l’empressement des Juifs -surtout des Juifs sionistes qui ont fait de l’Holocauste une véritable industrie des compensations sans fin - c’est actuellement un Juif Yatzenyiuk qui a été nommé premier ministre par intérim en Ukraine en faisant alliance avec ces Néo Nazis de Svoboda et Right Sector.

De cette «alliance contre nature» judéo néo nazie non plus les médias propagandistes ne parlent pas.

Une terminologie propagandiste pour cacher la réalité de terrain.

La propagande médiatique de masse est une arme redoutable pour faire accepter l’inacceptable en Ukraine à savoir la résurgence du Nazisme avec ces cohortes de milices fascistes terrorisant les populations civiles.

Pour mémoire il y aura 73 ans le mois d’Octobre prochain s’est produit « lemassacre d’Odessa» en 1941. 30 000 Juifs du port ukrainien et de villages environnants ont été massacrés par des fascistes roumains collaborant avec les Nazis allemands. La population d’Odessa n’a pas oublié ce massacre et si les civils ukrainiens – notamment ceux d’origine russe- de cette ville sont vent debout contre les fascistes de Kiev c’est qu’ils ont encore en mémoire leur combat pour délivrer l’Ukraine du Nazisme et des collaborateurs ukrainiens que révèrent les partis au pouvoir comme Svoboda et Right Sector.

Ironie de l’histoire donc 73 ans après Odessa vient d’être la scène d’un acte terroriste identique organisé cette fois par une alliance judeo brune – judeo néo nazie – qui a pris le pouvoir à Kiev renversant un gouvernement démocratiquement élu. Le feu et les massacres dans ce bâtiment de l’union syndicale ou des dizaines d’Ukrainiens anti fascistes ont péri n’ont pas fait les gros titres des médias de masse qui ont volontairement tenté d’en faire porter la responsabilité aux anti-putschistes ukrainiens d’Odessa.

Les médias de masse manipulent les mots pour subtilement disculper les fascistes de Kiev. Depuis le début du soulèvement des civils de l’Est et du Sud de l’Ukraine les médias propagandistes les qualifient de «pro russes» alors même que ces Ukrainiens ont pris soin de se positionner comme des partisans de la fédéralisation de l’Ukraine ne reconnaissant pas ceux actuellement au pouvoir à Kiev car arrivés là par un coup d’état. C’est leur droit de ne pas accepter la Junte judéo néo nazie au pouvoir et c’est également leur droit de ne pas accepter les ordres venant d’elle.

En qualifiant les Ukrainiens anti fascistes et anti coup de l’Est et du Sud de l’Ukraine comme «pro russes» comme «séparatistes» les médias de masse veulent ainsi faire croire à l’opinion publique en Europe et aux US que derrière eux c’est la Russie qui est responsable de la déstabilisation de l’Ukraine.

L’objectif final c’est de faire accepter l’invasion sournoise – milices néo nazies sous commandement CIA/OTAN avec combattant à leurs côtés des mercenaires américains et originaires de Pologne Georgie des pays baltes - de l’Ukraine par l’UE/US/OTAN et à terme la construction d’une énorme base militaire de l’OTAN - comme celle installée au Kosovo – sur le territoire ukrainien.

A terme aussi c’est de museler toute critique de l’Alliance économique UE/US dans le cadre d’une guerre économique savamment dissimulée à cette même opinion publique visant à faire passer les quelques 500 millions de consommateurs européens sous domination américaine.

Parler de «séparatistes pro russes» n’a strictement rien à voir avec la réalité. L’histoire de l’Est et le Sud de l’Ukraine n’a rien à voir avec celle de la Crimée à l’origine une province russe. Cet amalgame est sciemment entretenu par ces médias de masse pour accuser la Russie de visées expansionnistes en Ukraine alors même que ce sont l’UE/US/OTAN qui ont ce projet d’annexion de l’Ukraine à leur nouvel empire économique et militaire européen.

Les Ukrainiens de l’Est et du Sud s’ils refusent à juste titre le dictat de la Junte judeo néo nazie de Kiev prônent depuis le début du conflit en Ukraine la fédéralisation du pays où les minorités dont les russophones seraient respectées par une garantie constitutionnelle.

Ces partisans ukrainiens de la fédéralisation demandent que les liens historiques familiaux économiques existant depuis longtemps avec la Russie ne soient pas détruits par la Junte de Kiev et ses milices fascistes néo nazies ultra nationalistes dont l’objectif final est le nettoyage ethnique de l’Est et du Sud de l’Ukraine pour que ces régions deviennent 100% de sang ukrainien.

Un certain nombre de ces partisans de la fédéralisation de l’Ukraine – et là aussi les médias de masse passent cela sous silence- ont été massacrés emprisonnés torturés souvent emmenés dans des zones sous contrôle des fascistes ukrainiens de Svoboda et Right Sector.

En qualifiant les Ukrainiens anti fascistes partisans de la fédéralisation de l’Ukraine de «militants pro russes» voire même de «terroristes» les médias de masse qui reprennent cette terminologie de la Junte judéo néo nazie de Kiev justifient les tueries et autres sévices qui leur sont infligés par les fascistes de Kiev couvrant ainsi les crimes génocidaires dont ils sont victimes et les opérations de nettoyage ethnique en cours dans l’Est et le Sud de l’Ukraine.

Ce ne sont d’ailleurs pas que les médias qui couvrent le terrorisme des fascistes de Kiev mais aussi les dirigeants politiques occidentaux à commencer par Catherine Ashton l’actuelle «ministre des affaires étrangères» de l’UE qui a justifié ces crimes en disant que le gouvernement de Kiev était le seul habilité à utiliser la force justifiant également le fait que cette Junte n’a pas hésiter à envoyer son armée avec ses tanks ses véhicules blindés ses hélicoptères attaquer les civils ukrainiens de l’Est et du Sud.

Ces médias et dirigeants politiques justifient également la création de «forces spéciales» Kiev I comme les a appelées Arsen Avakov ministre de l’intérieur de la Junte- équivalent des SS nazis car composés des milices néo nazies de Svoboda er Right Sector- pour mater les mouvements de protestations des civils ukrainiens de plus en plus nombreux à rejeter cette Junte fasciste de Kiev.

Le millionnaire juif ukrainien Yatzenyiuk – homme de paille de la dictature ultra libérale UE/US/OTAN – a lui-même accusé la Russie des violences d’Odessa selon le NYT :

» Mr Yatznyiuk a dit que la violence montre que la Russie veut reproduire à Odessa l’agitation comme il l’a fait dans les villes ukrainiennes de l’Est ».

Et les médias occidentaux de ressortir l’épouvantail russe de la « Novorossiya « la Nouvelle Russie et ses «ambitions impériales» afin d’incruster dans la tête des Européens et Américains l’association manifestants ukrainiens-Poutine- Impérialisme russe- pour dissimuler qui est le véritable ennemi ici en Europe qui veut semer le chaos ici en Europe entre les pays membres de l’UE et la Russie : l’Impérialisme américain.

Les évènements sanglants d’Odessa de même que les attaques contre des villes de l’Est de l’Ukraine comme Kramatorsk, le siège de Slovyansk où les civils sont empêchés de quitter la ville constituent un point de non retour pour des populations qui refusent le dictat de la junte judéo néo nazie installée par la dictature ultra libérale UE/US/OTAN à Kiev.

Malgré et à cause de la propagande de masse en soutien à ces fascistes ukrainiens les citoyens de conscience des pays membres de l’UE doivent lors des élections européennes du 25 Mai voter NON à cette Europe qui encourage et soutient la renaissance du fascisme en Europe et de plus finance la Junte putschiste judéo néo nazie de Kiev.

L’argent des contribuables de l’UE ne doit pas servir à consolider la main mise de cette Junte judéo néo nazie en Ukraine.

Le Fascisme s’installe en Ukraine sur le vieux continent européen demain où ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir