This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 22 septembre 2012 15:33

Pérez Esquivel s’élève contre le sort réservé aux immigrants africains par Israël ....

IRIB- Ci-dessous, une lettre de protestation d’Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix, au président d’Israël,

à propos des expulsions de migrants africains, qui mettent la vie de ces derniers en péril. La semaine dernière, Israël a même mis un nouveau-né en prison, à Saharonim, avec sa famille. L’affaire s’étant ébruitée, ils ont, généreusement, été transférés au centre de détention de l’aéroport de Tel-Aviv, avant d’être déportés.

Dans une lettre adressée de Buenos Aires, le 2 septembre dernier, à Shimon Peres, Adolfo Pérez Esquivel, écrit, notamment :

"Je vous envoie cette lettre, en urgence, car elle est motivée par la décision de votre gouvernement d’expulser du territoire israélien les immigrants africains qui vous ont demandé l’asile venant du Soudan et de l’Erythrée, en abandonnant leur pays.

Votre ministre de l’Intérieur, Elie Yisahaï, leur a laissé, jusqu’au 15 octobre, pour obliger ces réfugiés à signer une déclaration, pour abandonner le pays ; dans le cas contraire, ils seront emprisonnés, pour une période pouvant aller jusqu’à 15 ans, qu’il s’agisse d’adultes, de femmes ou d’enfants. Cette attitude viole les droits humains des personnes et des peuples, ainsi que les Conventions internationales, qui demandent de donner un refuge à ceux qui souffrent de persécution et sont en péril, pour leur vie, dans des conflits armés.

Les menaces du ministre de l’Intérieur, qui promet de rendre infernale, la vie de ces réfugiés, et qui refuse même d’attendre la décision de la Cour Suprême, rendent évidents le manque de solidarité et le non-respect des Conventions internationales sur le droit des réfugiés.

Pour un tel motif, que vous connaissez bien, je sollicite votre soutien, en tant que Président d’Israël et Prix Nobel de la Paix, pour que vous garantissiez la vie et la sécurité de ces réfugiés soudanais et érythréens, afin de leur donner l’appui nécessaire, pour éviter ce qui est, malheureusement, en train d’arriver : la mort par typhus et par malaria de ces immigrants, par manque d’attention médicale.

Les organisations des droits humains, en Israël, et bien d’autres personnes réclament, ensemble, le respect de la vie et le respect de la dignité de ceux qui ont besoin de soutien et de solidarité humaine, ce qu’Israël, malheureusement, leur refuse."

http://www.europalestine.com

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir