This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 23 mai 2012 13:16

France: Adieu M. Squarcini, bonjour M. Meddah!, par Pierre Dortiguier

IRIB-Une rumeur sérieuse voudrait que dans le système des dépouilles qui est le vrai changement visible proposé au Français, ..

...à l'ancien chef de la sécurité, qui mena l'affaire Mellah à son terme, succède un ancien préfet, chargé de diriger la campagne électorale de M. le Président de la République, l'énarque et plusieurs fois  ancien préfet, sous le dernier gouvernement conservateur,  M. Nacer Meddah ! Nul doute qu'une partie de la population française qui se reconnait dans la vie de cet enfant du nord, de père algérien, et qui a eu une brève carrière électorale interrompue en 2010, y verra un rempart contre les manifestations de xénophobie, ou même s'islamophobie.

Confier la direction d'un service aussi important à une personnalité kabyle française aura une répercussion psychologique considérable ; elle marque une évolution morale et politique, ou peut-être même plus politicienne que réellement culturelle. Car il faut bien  admettre que ce préfet de l'Aube, puis de  Seine –Saint-Denis, le 11   décembre 2008,  puis du Doubs  à la carrière fort brève, puisque démis de ses dernières fonctions, sept  mois plus tard,, en juillet 2010, s'est déclaré, touché par la religion républicaine, laïque non musulman !

Ceci se passait au temps de son accession au poste de représentant de l'Etat, qu'est la charge de préfet (celle même que Napoléon, son créateur disait, dans une célèbre  lettre à Fouché, son ministre de l'Intérieur, avoir été un échec institutionnel !)  dans le 93 ! Une  fédération d'associations musulmanes ; comme nous le lisons sur Wikipedia,  manifestait quelque espérance en la bonté des institutions républicaines : «   La nomination d'un préfet musulman dans la Seine-Saint-Denis, un département très décrié et comptant la plus forte population d'origine musulmane, est un geste fort à destination des musulmans de France. » Présenté dans un article du  quotidien « Le Parisien » comme « musulman non pratiquant » le jour de sa nomination, Nacer Meddah rectifie le lendemain : « Félicité hier comme préfet musulman par l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93), Nacer Meddah tient d'ailleurs à préciser qu'il n'est pas musulman et revendique sa laïcité. »

Voici l'article  sur le site LeParisien,fr du 11 décembre 2008.

« Un préfet nommé Nacer Meddah »

« Nomination forte en symbole, hier en Conseil des ministres. Le nouveau représentant de l'Etat en Seine-Saint-Denis est issu de l'immigration. »

« Surprise hier à la sortie du Conseil des ministres où Luc Chatel, le porte-parole du  gouvernement a annoncé la nomination de Nacer Meddah comme nouveau préfet en Seine-Saint-Denis. Son prédécesseur, Claude Baland, n'était en effet en poste que depuis août 2007. Il a été promu hier préfet de la région Languedoc-Roussillon. Pour la première fois, la Seine-Saint-Denis aura un préfet issu de l'immigration, d'origine kabyle précisément. Dans un département où les deux tiers des habitants sont étrangers ou d'origine étrangère avec pas moins de 197 nationalités, une telle nomination dépasse le simple symbole. Un parcours exemplaire « C'est un bon exemple de haut responsable public issu de la politique de promotion, du volontarisme et de la diversité au plus haut niveau de l'Etat », a commenté Luc Chatel. La décision a été immédiatement saluée par Claude Bartolome le président (PS) du conseil général, et par le député (PS) Daniel Goldberg qui a souhaité une bonne réussite « au préfet de la République sans aucun autre qualificatif ».

«  Nacer Meddah était préfet de l'Aube depuis 2006. Le parcours de ce père de famille de 49 ans est exemplaire. Il a grandi dans le Pas-de-Calais dans un baraquement près d'une usine à côté d'Arras (Nord). Pupille de la nation après le décès de son père, ce musulman non pratiquant a été élevé par sa maman, femme de ménage. Amoureux des livres, ce bon élève, titulaire d'une licence d'histoire, promu en 1995 administrateur civil au concours externe de l'ENA (Ecole nationale d'administration), a mené toute sa carrière au service de l'Etat, au Trésor, puis à l'agence financière de l'ambassade de France en Espagne et enfin à la Cour des comptes. Au début des années 1990, il a été choisi par la socialiste Elisabeth Guigou, alors ministre, pour exercer la fonction de conseiller technique aux Affaires européennes. Il la retrouvera bientôt puisqu'elle est l'une des treize députés du département. Nacer Meddah devrait prendre les rênes de la préfecture de Bobigny en janvier. »

M. Meddad est donc de la famille socialiste, de celle qui refuse toute cléricature et ne veut que le triomphe de l'esprit républicain, et pour lequel tout ce qui n'est pas cela reste étranger !

Cela permettra néanmoins au socialisme français de paraître protéger une population longtemps discriminée, et d'agir, par une illusion durable, sur un électorat musulman réel qui l'a soutenu de ses voix, à plus de 80%, tout comme une bonne partie de l'électorat catholique.

La promesse du changement a été plus forte que la réflexion politique ; et c'est de la même manière qu'aura été accueilli, dans le domaine des affaires étrangères, mais touchant nos relations avec un pays guide du monde musulman, la République islamique d'Iran, le récent voyage de notre  cher compatriote, et qui fut un professeur distingué, fils lui-même d'un illustre physicien, le protestant Michael Rocard. Ce voyage de trois jours était privé, mais a soulevé aussi un grand espoir  d'apaisement des relations avec ce grand Etat notre partenaire économique traditionnel !.

A son retour Michel Rocard déjeuna avec M. le Président, mais là, opposition sarkozyste, avec la voix de M. Copé qui le juge inopportun, et bureaucratie socialiste s'accordent pour décrier les nobles initiatives de l'ancien premier ministre et vrai socialiste qui n'était porteur d'aucun message de M. Hollande, a-t-on pris soin de préciser.

En somme tout se passe comme dans un tourniquet ; les rôles changent, mais non les mentalités.

En sera-t-il de même  après la nomination prévue de M. Meddad, changement à l'extérieur, sur la façade,  et identité profonde, ou continuité pour ceux qui gouvernent invisiblement  la France !!

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir