Imprimer cette page
mardi, 22 mai 2012 16:13

Liban : Les masques sont tombés…par Soraya Hélou

Liban : Les masques sont tombés…par Soraya Hélou
IRIB-Ce qui avait été annoncé depuis des mois est en train de se produire.

Toutes les mises en garde contre le danger d'entraîner le Liban dans la tourmente syrienne n'ont servi à rien ainsi que les déclarations répétées sur la nécessité de préserver la stabilité du pays. Hélas, certaines parties libanaises n'ont rien compris à 15 ans de guerre civile, ni au jeu des nations. Elles continuent à placer le Liban dans l'œil du cyclone en insistant pour l'entraîner vers la guerre en exploitant à fond la fibre confessionnelle et les événements en Syrie. Si on met ainsi bout à bout les derniers développements sur la scène libanaise, il apparaît clairement que deux objectifs sont ainsi recherchés : vider le Nord des forces légales pour laisser le champ libre à l'opposition syrienne et aux formations extrémistes et entraîner la résistance dans un affrontement interne entre sunnites et chiites pour la discréditer et l'affaiblir. Ce n'est donc pas un hasard si le plan a commencé par prendre Tripoli et le Akkar comme bastion de l'opposition syrienne.

Comme l'armée libanaise n'a pas compris le message en continuant à arrêter les convois d'armes et plus récemment le bateau Loutfallah 2 et sa cargaison, il fallait la discréditer aux yeux de la population en la présentant comme une force communautaire et non nationale. Même chose pour la Sûreté générale coupable d'avoir démantelé un réseau présumé d'Al Qaëda et soudainement accusée d'être à la solde du Hezbollah. Mais tout cela ne suffisait pas, d'autant que le Hezbollah n'a pas réagi aux provocations, refusant de se laisser entraîner vers un affrontement sur le terrain. Les instruments du complot ont alors tenté de fermer les routes principales, notamment celles de la Békaa et du Sud vitales pour la résistance. Le Hezbollah n'a toujours pas réagi et la situation reste plus ou moins contrôlée. Mais la confessionnalisation de la sécurité est une arme dangereuse à double tranchant. Si le Courant du Futur et ses alliés extrémistes continuent à attaquer l'armée et la Sûreté générale, cela signifiera que ces deux forces nationales ne pourront plus intervenir sur le terrain dans certaines régions, réduisant ainsi le prestige de l'Etat à une peau de chagrin. Il ne s'agit plus désormais d'une bataille politique pour pousser le Premier ministre à la démission, mais bien d'un complot pour utiliser le Liban comme moyen de pression sur le régime syrien et  pour affaiblir l'axe de la résistance. C'est ainsi, que profitant de la tension actuelle, des pays du Golfe se sont empressés d'appeler leurs ressortissants à quitter le Liban ou à ne plus s'y rendre, sachant que cette carte est de la plus haute importance pour le Premier ministre et pour el Liban en général, à la veille de la saison estivale.

Un malheur ne venant jamais seul, les combats de dimanche soir à Tarik jdidé ont montré aux Libanais que le spectre de la guerre civile est de plus en plus présent dans leur quotidien et les armes sont apparues au grand jour entre toutes les mains. Quelque part, c'est aussi la preuve que tous ceux qui menaient campagne contre les armes de la résistance possédaient chez eux des arsenaux non négligeables et étaient prêts à les utiliser contre leurs compatriotes. Le fameux argument de « la menace des armes » brandi depuis des années par le 14 mars est bel et bien tombé, dévoilant le gros mensonge qui a pu tromper les gens tout au long des années précédentes, sur l'existence d'une partie civile victime de la violence des armes du Hezbollah. Un autre mensonge se dévoile aussi celui de la lutte pour l'indépendance et la souveraineté, puisque grâce aux agissements du courant du Futur et de ses alliés, le Liban est plus que jamais à la merci des développements régionaux, entraîné dans la crise syrienne et poussé à s'aligner sur le camp américano-israélien...Les masques sont ainsi tombés et la partie se joue désormais cartes sur tables, mais il n'est pas dit que le plan de la discorde atteindra ses objectifs d'autant que la résistance reste stable et fidèle à ses principes et à la voie qu'elle s'est tracée.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir