This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 31 juillet 2015 16:55

Yémen: où en est le roi Salman?!

Yémen: où en est le roi Salman?!
IRIB- Sadeq al-Charfi, l'un des dirigeants d'Ansarallah,
et ex-gouverneur adjoint de la province de Hajja, explique à l'agence de presse iranienne, Tasnim, ce qu'il pense du bilan de plus de 4 mois de l'agression saoudienne contre le Yémen. "Quatre mois d'agression saoudienne contre le Yémen n'ont, réellement, rien apporté aux Al-e Saoud. Cette offensive ne cherchait, visiblement, à atteindre aucun objectif. Les médias saoudiens ne cessent d'évoquer la menace que représenterait le Yémen, pour l'Arabie saoudite. Une telle menace n'existe pas. Ce que cherche Riyad, c'est de mettre la main sur les richesses yéménites.  Riyad veut mettre au pas le peuple yéménite. Cet objectif ne sera atteint. En qualité de Yéménites, nous croyons que les Al-e Saoud sont la prolongation des Etats Unis et d'Israël, dans la région. Riyad est le plus grand danger, pour les peuples de la région. Aucun des pays du Moyen-Orient  n'est à l'abri du maximalisme saoudien. Riyad veut déstabiliser les pays de la région, fidèle à la ligne de conduite tracée par la Grande Bretagne. Mais comment les Yéménites comptent-ils résister? Le Yémen est une colonie saoudienne et britannique, depuis un siècle. Les Saoudiens ne veulent pas que les Yéménites s'élèvent et qu'Ils tiennent tête à l'agresseur. Riyad voulait contrôler toutes les bases militaires stratégiques ..Les Saoudiens ont tué plus de 4.500 yéménites et en ont blessé plus de 12.000 autres. Mais les Yéménites vaincront l'ennemi. Des mercenaires pakistanais et africains des Al-e Saoud débarquent, à bord de navires, à Aden. Et pourtant, ils vont d'échec en échec. Aden est sous contrôle des comités populaires. En dépit de l'usage massif des armes de destruction massive contre Saada, l'armée et Ansarallah continuent à progresser. Les options sont multiples, pour repousser l'ennemi. Les ports saoudiens sont dans notre ligne de mire.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir