This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 08 juin 2015 13:48

Daesh et Al-Nosra, vraiment, différents?

Daesh et Al-Nosra, vraiment, différents?
IRIB- «La lutte américaine contre Daesh et le Front Al-Nosra n’est qu’une simple subterfuge, car ces deux groupes terroristes ont été éduqués, par les Etats-Unis, et sont les deux revers de la même pièce américano-sioniste», a écrit le quotidien omanais, "El-Watan".
Dans son édition du lundi 8 juin, "El-Watan" a écrit que c’était après le 11 septembre 2001, lorsque les Etats-Unis avaient été visés par des attentats terroristes, des attentats entourés d'un halo de mystère, que les Etats-Unis ont décidé de changer de cap et de passer d'une stratégie défensive à une stratégie offensive, marquant la plus dangereuse décision de l’histoire des Etats-Unis, par le transfert du champ de bataille de l’intérieur à l’extérieur des frontières américaines. Cette décision n’était pas tellement soudaine et nouvelle, mais ces attentats suspects ont convaincu les dirigeants américains de faire ce choix et de corriger une erreur par une autre erreur. Ils ont, donc, débarqué leur armée, en Afghanistan, puis, en Irak, engouffrant leurs forces, dans le bourbier irakien. A présent, ils ont décidé d’opter pour une autre stratégie consistant à former des groupes armés, capables d’attiser le chaos, au Moyen-Orient, en commençant par un point, pour se développer, ensuite, et transformer la région en une ruche, pour le recrutement des terroristes mercenaires, venus des quatre coins du monde. Le quotidien omanais, «El-Watan», a poursuivi : «C’est ainsi que les Etats-Unis ont mis au monde «Daesh», dont la première halte a été Mossoul, et ce groupe terroriste, après avoir rempli ses garnisons de terroristes étrangers, s’est mis à progresser vers d’autres villes irakiennes. C'est ainsi que cette région arabe s’est transformée, en une grande prison, où les terroristes étaient transférés. Dès que ces terroristes ont projeté de désobéir aux ordres des Etats-Unis, l’aviation américaine est entrée en scène, définissant leur comportement, en vertu du plan et du programme des Etats-Unis». "El-Watan" souligne que les Etats-Unis maîtrisent, entièrement, le groupe terroriste de Daesh, qu’ils contrôlent à leur gré. Il ne faut pas oublier que le Front Al-Nosra a eu une histoire similaire et que les Etats-Unis lui ont donné carte blanche, pour agir selon sa volonté. Mais, d’après les informations disponibles, la direction de ce groupe terroriste a été confiée au régime sioniste ; il le dirige, le soutient et soigne ses blessés, en lui fournissant tout ce dont il a besoin. Le point qui mérite réflexion, c’est que tout groupe terroriste, quel qu’il soit, n’est pas seul; il est soutenu et éduqué par des étrangers et agit sous la bannière de ses protecteurs. Il est évident que deux groupes terroristes ne peuvent pas vivre, sous le même toit, et cela est normal. Les divergences entre Daesh et le Front Al-Nosra ont commencé, aux premiers moments de leur création; cependant, les Etats-Unis ne se rapprochent pas tellement du Front Al-Nosra, car c’est Daesh, qui est leur favori, et ils le dirigent, comme ils veulent, et s’il désobéit, ils le punissent, à leur propre manière. La région est divisée entre ces deux groupes terroristes, dont la mission est de la détruire, autant que faire se peut, puisqu'ils ont les mains libres, en tant que les deux revers de la même pièce américano-sioniste. Ils resteront, sous la bannière des Etats-Unis et du régime sioniste, jusqu’à ce que leur rôle néfaste et destructeur aboutisse à une dégradation du pouvoir des pays arabes. Le quotidien omanais, «El-Watan», a ajouté : «C’est pourquoi, on est témoin de guerres sans but, dont les éléments essentiels sont des forces ignorantes, qui ont subi des lavages de cerveaux et qui ne comprennent rien d’autres que les ordres reçus. Les trésors arabes ont même consacré des budgets à ces terroristes, dans l’espoir qu'ils jouent bien leur rôle, qui n’est autre que d’éliminer les armées et les pays arabes, de transformer le monde arabe en un enfer invivable, de changer la carte de la région, en vertu des acquis in situ des terroristes. Nous sommes, donc, exposés à des guerres horribles et sans horizon avec les terroristes, qui sont, largement, soutenus, en vue de réaliser les stratégies et les objectifs de leurs maîtres !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir