This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 12 juillet 2014 17:34

Le plus grand perdant de la guerre contre Gaza?! par Abdul Bari Atwan

Le plus grand perdant de la guerre contre Gaza?! par Abdul Bari Atwan
IRIB- le célèbre écrivain et analyste du monde arabe, Abdul Bari Atwan

estime que le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu sera le plus grand perdant de l'agression actuelle du régime sioniste contre la bande de Gaza. «  la guerre de Gaza est la guerre des volontés » et la victoire est du côté de celui qui est muni de la volonté la plus forte », a-t-il souligné dans son éditorialiste, publié, aujourd'hui, par le quotidien al-Ray al-Youm, et consacré aux attaques d'envergure du régime israélien contre Gaza, aux ripostes de la résistance et à la position des dirigeants arabes. «  les agressions barbares du régime israélien contre la bande d Gaza sont entrées au 5ème jour et il n'existe aucun signe d'affaiblissement ni de fatigue chez la Résistance qui défend la bande de Gaza et fait face à ces agressions, tout en prenant pour cible de ses missiles et ses roquettes, les profondeurs de la Palestine occupée » précise dans son article Abdul Bari Atwan.  Et lui de poursuivre : «  Cette fois-ci, contrairement aux deux agressions précédentes du régime israélien, les groupes de la résistance palestiniens n'ont plaidé pour aucune médiation arabe ou internationale pour mettre fin à la guerre, les groupes de la résistance n'ont demandé surtout pas aux responsables égyptiens qu'ils considèrent comme la partie directe de cette agression, de faire une médiation, ce qu'ils ont demandé aux responsables égyptiens, est d'ouvrir le passage de Rafah pour transférer les blessés dans les hôpitaux égyptiens pour s'y faire soigner avec les frais du peuple palestinien et des aides des gens bienfaisants. Est-ce une demande excessive ? Est-ce que ces blessés représentent une menace pour la sécurité de l'Egypte d'autant plus que l'autorisation n'a été donnée qu'à 10% d'entre eux d'être transférés via le passage de Rafah dans les hôpitaux égyptiens ?

Et Abdul Bari Atwan d'indiquer : «  Trois principales évolutions se sont imposées au plan des évènements et des incidents de cette guerre :

Premièrement, quatre missiles de la résistance palestinienne ont atteint l'aéroport international de Tel-Aviv, un évènement qui s'est produit pour la première fois, dans l'histoire des conflits entre Arabes et Israël. Cela a fait retenir les sirènes d'alarme et causé l'arrêt des vols pour 10 minutes. Le Hamas avait mis en garde les compagnies aériennes d'arrêter leurs vols en direction de la Palestine occupée, pour assurer la santé de leurs passagers. L'abattement de ces missiles était, certainement, un choc pour 5 millions d'Israéliens, et a causé l'inquiétude des compagnies aériennes dont la première priorité est la sécurité de leurs passagers.

Deuxièmement, deux militaires israéliens, à bord d'un blindé trois près de la bande de Gaza ont été blessés par un missile anti-blindé.  Cela      signifie que toute offensive terrestre contre la Palestine occupée se heurtera à farouche résistance des habitants de la bande de Gaza et c'est peut-être cela qui explique l'hésitation de Benyamin Netanyahu et les commandants de l'armée à accélérer l'exécution de leurs menaces, car ils sont très inquiets de grandes pertes du côté israélien et des conséquences que cela pourra avoir.

Troisièmement, le moral très élevé de la population de la bande de Gaza  dont la plupart d'entre eux se sont déclarés, via les médias arabes et étrangers,  prêts à faire face à ces agressions. Mais c'est exactement, le contraire de cela qui se rapporte aux milieux israéliens. Car les résultats des sondages effectués à l'intérieur de la Palestine occupée indiquent que la côté de la popularité du parti anti-guerre et anti-colonisation « Mirtz »,  a augmenté, ces quatre derniers jours. La plupart des analystes politiques et militaires sont d'avis que Netanyahu sera la plus grande victime, ou pour mieux dire le plus grand perdant de cette guerre d'autant plus qu'environ plus de la moitié d'Israéliens sont opposés à toute offensive terrestre.

A cela s'ajoute un quatrième élément, celui des tirs des missiles, depuis le Sud du Liban, vers la région d'Al-Jalil en guise de solidarité avec la bande de Gaza. Cela pourrait être un prélude à la pluie de missiles et même si tel cela n'arrive, serait le meilleur message de solidarité envoyé pour les forces de la résistance dans la bande de Gaza ».

Et Abdul Bari Atwan d’ajouter : les responsables militaires israéliens parlent d’une guerre longue et prolongée, et insistent disposer d’une «  banque d’objectifs » à détruire. Netanyahu fanfaronnade et dit que les dirigeants du Hamas ont fait appel aux boucliers humains. Mais quelles sont ces banques d’objectifs et de cibles ? Est-ce qu’ils entendent par-là, deux millions de civils sans abri dont 60% sont des enfants et représentant la population de l’un des endroits le plus peuple du monde ( la bande de Gaza) ? Est-ce qu’ils veulent que les dirigeants du Hamas se présentent sur la place du soldat inconnu en plein centre de la ville de Gaza pour que les chasseurs israéliens survolent au-dessus d’eux et les visent par missiles ?

Et Atwan de souligner : «  Oui les habitants de Gaza sont transformés en des boucliers humains pour protéger leurs habitations contre les raids aériens israéliens. L’une des familles, composé de l’homme, de la femme et de leur enfant, est montée sur le toit de leur maison pour défier les chasseurs israéliens, dans l’espoir que leur maison ne sera pas bombardé, mais les pilotes israéliens qui se considèrent comme les représentants de la civilisation humanitaire occidentale, ont bombardé, férocement, cette maison et cette famille et les font fait tomber en martyre, tous les trois.

Et Atwan de poursuivre : Moi, je suis collé jour et nuit à l’écran de la télévision, et je suis toutes les chaines de télévision arabes et non arabes. Personnellement, je n’ai vu une femme ou un homme palestinien demandant aux dirigeants arabes de venir au secours des Palestiniens ou de leur apporter l’assistance militaire ou financière, car les habitants de Gaza sont des gens ayant la dignité, la grandeur et l’honneur et comprennent très bien que ces individus ( dirigeants arabes), sont, seulement, «  les gardiens » qui n’intervient qu’avec les ordres des Etats-Unis pour tuer l’esprit de résistance, de dignité et de sacrifice et de dévouement des citoyens intègres et sincères. Lorsque les Etats-Unis leur demandent d’envoyer des milliards de dollars d’argent et d’armes pour attiser le feu de la sédition en Syrie, ils répondent, immédiatement, à cette demande. Lorsqu’ils leur demandent d’entrer en action en Irak, ils le font, immédiatement, avec leurs argents et leurs chaines de télévision satellitaires. Mais, lorsque le tour arrive à la Palestine, à la mosquée d’al-Aqsa, aux habitants assiégés de Gaza et à Qods occupée, ils se dissimulent le visage.

Et ce spécialiste du monde arabe de rappeler : «  le point commun entre les dirigeants israéliens et la majorité absolue de leurs homologues arabes est de savoir comment anéantir l’esprit de la résistance et ses valeurs, dans les plus brefs délais possibles, pour que cela leur permet de normaliser, en toute tranquillité leurs relations et de jouir de leurs richesses et de leurs chantiers économiques communs,  sans que les slogans de la résistance, de la dignité, de la grandeur et de la vie, les gênent.

Et Atwan de préciser : «  Le porte-parole du mouvement Hamas a déclaré, jeudi soir, dans une interview télévisée que l’unique représentant du peuple palestinien est le même missile qui atteint le centre de la ville de Haïfa en Palestine occupée.  Et Atwan de continuer : Nous sommes d’accord avec cette parole en or d’Al-Mosri, porte –parole du Hamas, car il traduyt la conscience des arabes et des musulmans en ce mois de sacrifie et de dévouement. Ce missile, de type M320, d’une portée de 160km est de fabrication syrienne, je vous le dit en me référant aux informations du numéro 44 de la revue britannique, Economiste. Et Atwan d’indiquer : «  On peut dire, seulement, que la victoire dans les guerre est une chose relative. La victoire de la résistance en Irak a rendu insignifiante la victoire militaire américaine ( dans l’occupation de ce pays) et l’a tourné à un fiasco. Selon cette base et ce critère, nous disons que la victoire de la résistance palestinien réside dans son endurance et sa survie, tout cela a été le cas dans toutes les confrontations du passé. L’afflux des 4 millions de personnes dans les abris, et le retentissement des sirènes à Qods, à Tel-Aviv, à Haïfa et à Dimona, est le plus beau chant qui caresse les oreilles des forces de la résistance, qui tirent ces missiles en guide de représailles aux raids des avions F-16 de fabrication américaine qui visent les enfants, les nourrissons et les jeûneurs palestiniens.  Et Abdul Bari Atwan de conclure : Nous le disons pour la nième fois, que cette guerre est la guerre des volontés et la victoire est du côté de la partie qui est dotée d’une volonté la plus forte non pas d’une arme la plus puissante et sophistiquée.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir