This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 15 mars 2012 14:34

Et si l'Iran menait des frappes préventives contre Israel?

IRIB-Selon un article de Kaveh L.Afrasiabi publié le 14/03/2012sur le site anglais www.atimes.com l’Iran a légalement le droit compte tenue des menaces qui pésent sur sa sécurité nationale d’attaquer Israël. ci-dessous des extraits traduits de cet article:

« Palo Alto, Californie- après des années passé dans l’ombre d’une attaque militaire israélienne l’Iran envisage désormais ouvertement l’idée d’une frappe préventive du fait de la préparation par Israël d’une attaque imminente sur les installations nucléaires iraniennes. Citant le droit à l’auto défense préventive l’argument iranien c’est qu’au lieu d’attendre que son ennemi sioniste passe à l’acte l’Iran devrait initier une offensive et détruire la capacité d’Israël à concrétiser sa menace d’attaque.

Le plan de l’Iran de lancer une attaque préventive sur Israël est tout à fait légal selon le droit coutumier international ce qu’affirme plusieurs analystes politiques de Téhéran spécialisés dans les affaires étrangères de l’Iran.

« Selon la Charte des Nations Unies l’Iran à le droit inhérent à l’auto défense ce qui dans ce cas se traduit par le droit de répondre au présent danger sur d’une attaque imminente par l’état d’Israël en violation flagrante du Droit International » dit un chercheur en science politique de l’université de Téhéran parlant à l’auteur de l’article sous couvert d’anonymat.En résumé, l’argument légal de Téhéran pour défendre une attaque préventive contre Israël se concentre sur plusieurs éléments reliés entre eux.

Premièrement, selon l’Article 51 de la Charte des Nations Unies, l’Iran a le droit de frapper Israël car Israël s’est déjà engagé ouvertement dans des activités hostiles dont l’assassinat de scientifiques nucléaires iraniens, des actes de sabotage et menace de cyber guerre, sans mentionner les déclarations publiques faites par les dirigeants politiques et militaires israéliens d’avoir l’intention d’attaquer l’Iran dans un futur proche.

Deuxièmement, ces activités illégales ajoutées aux déclarations d’intention constituent une menace imminente pour la sécurité nationale de l’Iran définie en droit coutumier international comme des « actes illégaux manifestes » d’un état contre un autre état. Troisièmement, l’Iran a déjà épuisé tous les moyens diplomatiques pour empêcher une frappe israélienne tels que les plaintes répétées auprès du CSONU sans résultat celui -ci fermant les yeux.

Quatrièmement, l’intention avouée d’Israël d’attaquer l’Iran viole le droit international pour un certain nombre d’autres raisons :

-L’Iran n’a jamais menacé d’utiliser sa capacité nucléaire pour attaquer Israël

-Il y a une interdiction légale de toute attaque contre les installations civiles nucléaires iraniennes selon la Résolution 533 de l’AIEA qui interdit une telle attaque et la qualifie de violation du droit international.

-L’Iran est signataire du TNP ses dirigeants ont formellement renoncé aux armes nucléaires le Traité n’interdit pas à l’Iran de procéder à la fabrication de combustible nucléaire et jusqu’à maintenant après des inspections accrues des installations nucléaires iraniennes l’AIEA n’a jamais détecté de diversion de matériaux nucléaires à des fins militaires.

-Parmi les preuves des articles du Washington Post citant l’opinion du secrétaire à la défense US, Leon Panetta , comme quoi Israël est très avancé dans ses « préparatifs » pour attaquer l’Iran et prévoit d’acter ce plan dans les mois à venir.

Ensemble ces arguments justifie légalement une frappe de l’Iran contre Israël que l’Iran le fasse ou pas ou qu’il ait la capacité de lancer une attaque préventive pour neutraliser son ennemi. Selon les médias iraniens l’Iran a quelque 11 000 missiles capables de frapper des cibles partout en Israël. Mis à part la capacité militaire de l’Iran, légalement parlant l’illégalité des intentions hostiles d’Israël et la légalité du droit de l’Iran à lancer une attaque préventive sont les deux faces d’une même pièce. Même les sanctions du CSONU contre l’Iran sans parler de la guerre US ou israélienne contre l’Iran doivent être considérées comme illégales en droit international…. »

Source : Planètenonviolence

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir