This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 19 juin 2015 09:04

Daech, une vraie menace, pour l’Algérie

Daech, une vraie menace, pour l’Algérie
IRIB- Il n'y a plus le moindre doute. Daech est une menace, pour l'Algérie.
C'est ce qu'a estimé le général David Rodriguez, commandant des forces américaines, en Afrique (Africom).

Le groupe terroriste, qui est en pleine expansion, en Libye, avec une aisance suscitant moultes interrogations, menace, désormais, l'Afrique du Nord, notamment, l'Algérie, la Tunisie et le Maroc. Pour le général Rodriguez, une coopération avec les trois pays maghrébins est vitale et urgente, pour anéantir la capacité de nuisance de «l'Etat islamique».

Le général David Rodriguez, commandant des forces américaines, en Afrique, (Africom), a alerté les pays du Maghreb arabe contre la menace représentée par Daech.

Cette menace est réelle, explique-t-il, ajoutant que l'Algérie, le Maroc et la Tunisie sont, désormais, menacés par l'organisation terroriste autoproclamée «l'Etat islamique», (Daech). En visite au Maroc, le général David Rodriguez a annoncé que «désormais, l'Algérie, la Tunisie et le Maroc se trouvent en première ligne, dans la lutte contre l'Etat islamique», en Afrique du Nord.

Le commandant d'Africom a expliqué que cette menace vient de «la filiale libyenne» de Daech. «Le danger est réel et la menace est dangereuse», a-t-il noté. Le commandant d'Africom «regrette le fait que «l'Etat islamique ait pu étendre son autorité, en Libye» et «regrette le fait que les parties en conflit, en Libye, n'aient pas pu trouver un terrain d'entente».

Le conflit, en Libye, qui aggrave le chaos, dans lequel il se trouve, offre une opportunité inespérée, pour les organisations terroristes, qui, comme Daech, trouvent toutes les conditions, pour s'y installer. David Rodriguez, qui qualifie de «véritable défi sécuritaire», la situation actuelle en Afrique du Nord, note que «le fait que les parties en conflit, en Libye, n'arrivent pas à trouver une solution, augmente la force de «l'Etat islamique».

Il a promis d'aider à la formation d'une armée libyenne nationale, mais a expliqué que «le non aboutissement à un gouvernement unifié rend cette tâche difficile». «Mais la situation actuelle, caractérisée par une multitude d'organisations terroristes existant en Libye ne permet pas que nous restions sans réaction», a expliqué le commandant d'Africom, notant que son pays coopère avec les pays de l'Afrique du Nord, pour la formation de forces, qui seront capables d'affronter Daech, qui a pu dépasser la Syrie et l'Irak, jusqu'à arriver, en Libye.

«Le but essentiel de la coopération avec les pays de l'Afrique du Nord, c'est de réduire la force de «l'Etat islamique«, et d'empêcher que des combattants affluent, pour le renforcement de ses rangs«, a, encore, expliqué le commandant d'Africom. Le général David Rodriguez a démenti que les forces d'Africom s'ingèrent, dans les affaires internes des pays africains, assurant que «les problèmes de l'Afrique doivent être réglés par les Africains».

La «filiale libyenne» de Daech occupe des parties entières de la Libye et attire des «Jjihadistes» de plusieurs pays. Les sympathisants de cette organisation terroriste, qui fuient la Syrie et l'Irak, pourraient être tentés de partir, en Libye, et y renforcer les rangs de Daech.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir